Sœur Jeannette passe le flambeau après 41 ans

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Sœur Jeannette passe le flambeau après 41 ans

Une page vient de se tourner à l’Accueil Marie-de-L’Incarnation à Baie-Comeau. Après 41 ans à la direction de l’œuvre qu’elle a mise au monde, sœur Jeannette Lord passe le flambeau, mais conserve des mandats.

Depuis quelques années déjà, la religieuse, membre de la communauté des Ursulines, songe à assurer la relève à la direction de l’organisme qui soutient les familles monoparentales et ainsi que celles à faible revenu tout en offrant un service de halte-garderie. Aujourd’hui âgée de 78 ans, le temps était venu pour elle de céder les commandes.

Même si sœur Jeannette est dotée d’une très bonne santé, il n’en reste pas moins qu’il fallait agir. D’autant plus qu’elle sait très bien que dans quelques années, elle ignore toujours quand exactement, elle ira rejoindre ses sœurs ursulines pour finir ses jours en leur compagnie à la maison de la communauté à Rimouski.

Ce n’est pas de gaieté de cœur que sœur Jeannette prend ce recul de l’Accueil. « Moi, je l’ai fondé avec tout mon cœur. J’ai tout mis ce que j’avais de meilleur en moi. Il y a eu une âme dans ça pour que ça dure 41 ans », laisse tomber celle qui souhaite que l’œuvre perdure.

« Il fallait à un moment donné que je passe le flambeau. Je travaillais encore 60 à 70 heures par semaine, il fallait que je diminue. C’est sûr qu’il y a des choses que je vais trouver dures. »

Changement de garde

Depuis le 11 novembre, Isabelle Mak est à la barre de l’Accueil Marie-de-L’Incarnation. Cette dernière n’est pas en terrain inconnu. Elle connaît l’organisme depuis plusieurs années et fait partie de son conseil d’administration.

La fondatrice quitte la direction, mais ne quitte par l’Accueil pour autant, comme elle se plaît à le dire. « Je garde les ateliers (couture, tricot, etc), je garde la trésorerie au conseil d’administration, je garde la vente de garage, je garde encore beaucoup de choses », assure-t-elle.

Depuis six ans, le principal pied-à-terre de sœur Jeannette se trouve au pavillon Marie-Guyart (connu comme l’ancien local des scouts), situé à deux pas de l’Accueil. C’est là qu’elle y reçoit les mamans, principalement, mais aussi les papas pour les aider dans leur cheminement.

Ce qu’elle retient

Interrogée pour savoir ce qu’elle retient des 41 dernières années, sœur Jeannette répond : « Ouf, des belles choses! J’ai tellement eu de bonheur de travailler avec des mamans qui, pas toutes, n’avaient pas confiance en elles, qui disaient je n’ai jamais rien réussi dans ma vie et je ne réussirai rien et qui se sont sorties de leur misère et de leur situation difficile et qui sont heureuses aujourd’hui. » Des exemples de réussite, la fondatrice affirme en avoir beaucoup.

Pendant toutes ces années, au-delà de 3 000 mamans (et des papas) et 5 000 enfants sont passés par l’Accueil Marie-de-L’Incarnation. « J’ai compté à un moment donné puis j’ai arrêté », raconte-t-elle. Juste en 2018, ce sont 92 familles qui ont fréquenté l’organisme.

Rappelons que dans ses premières années d’existence, l’œuvre était consacrée entièrement aux filles-mères, comme on appelait à l’époque les mères célibataires. Puis, avec le temps, elle a élargi ses interventions aux familles monoparentales et aux familles à faible revenu.

Partager cet article

4
Laissez un commentaire

avatar
4 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
sylvie maloneyLorraineClaude DeschenesRina Bouchard Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Rina Bouchard
Invité
Rina Bouchard

Bravo pour toutes les années que tu as consacré à tes filles je connais ta grande générosité et ton amour car j ai eu la chance de travailler avec toi au tout début

Claude Deschenes
Invité
Claude Deschenes

Merci et bon repos à cette grande dame de coeur.

Lorraine
Invité
Lorraine

Chère Jeannette, Quelle nouvelle qui nous dit combien tu es grande et généreuse,.!

sylvie maloney
Invité
sylvie maloney

bravo soeur jeannette vous avez grandement meriter votre retraite