Les pompiers de Baie-Comeau auront bientôt leur simulateur

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Les pompiers de Baie-Comeau auront bientôt leur simulateur
L’aménagement du simulateur destiné à l’entraînement et aux examens de qualification des pompiers de Baie-Comeau est pratiquement terminé.

Le service de la Sécurité publique de la Ville de Baie-Comeau met la dernière touche à l’aménagement d’un simulateur qui permettra à ses pompiers de s’entraîner et de passer leurs examens de qualification sans devoir quitter le territoire.

Les balbutiements du projet remontent à 2017. Il a été élaboré conjointement avec la Commission scolaire de l’Estuaire, qui offre la formation Pompier 1 menant au poste de pompier à temps partiel. Pratiquement terminé, le site d’entraînement et d’examen devrait être pleinement opérationnel en mai ou juin 2020, prévoit le directeur de la Sécurité publique, Alain Miville.

Installé sur un terrain situé tout près de l’accès du sentier des Embruns du secteur Marquette, le nouvel aménagement se compose de deux conteneurs juxtaposés et d’une toiture. L’ensemble forme un simulateur dont l’intérieur s’apparente à l’étage d’une maison.

« Lors des examens, on met de la boucane créée avec des matériaux récupérés et une tub. On peut pratiquer la ventilation, les techniques de combat incendie individuel ou par équipe, l’extinction et le contrôle des gaz », cite en exemple M. Miville pour bien faire comprendre l’étendue des possibilités.

L’entraînement des sapeurs fait partie des obligations imposées par l’École nationale des pompiers, qui a donné son aval au plan du nouveau site.

Bon an mal an, de 9 à 12 pompiers à temps partiel de Baie-Comeau devaient converger vers des sites d’entraînement situés à l’extérieur de la Manicouagan avec leurs équipements et des véhicules.

Les derniers sapeurs à l’avoir fait ont utilisé le simulateur de la municipalité de Forestville. Port-Cartier est aussi dotée d’un tel équipement, précise le directeur Miville. Ailleurs au Québec, certains sites sont construits sur deux ou même, comme à Rimouski, trois étages.

Fait à noter, le nouveau site d’entraînement sera offert en location aux autres municipalités de la MRC de Manicouagan pour leurs besoins de formation et de qualification des membres de leur brigade de pompiers.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des