Près de 50 personnes seules réveillonnent ensemble

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Près de 50 personnes seules réveillonnent ensemble
La première édition du réveillon de Noël pour les familles et les personnes seules a attiré une cinquantaine de citoyens, dont l’évêque du diocèse de Baie-Comeau, Mgr Jean-Pierre Blais. Photos courtoisie

La page vient à peine de se tourner sur la première édition d’un réveillon de Noël pour les familles et les personnes seules à Baie-Comeau que déjà une deuxieme est prévue en 2020.

« Ç’a été superbe », témoigne l’instigatrice de l’événement, Denise St-Pierre, qui s’est entourée d’un comité organisateur formé d’une douzaine de bénévoles pour mener à bien le projet réalisé dans un délai d’à peine deux semaines.

Une cinquantaine de personnes ont répondu à l’invitation, dont l’évêque du diocèse de Baie-Comeau, Mgr Jean-Pierre Blais. À la trentaine de citoyens qui s’étaient inscrits au préalable, une vingtaine de plus se sont présentés à la salle Gilles Michaud de l’église Saint-Nom-de-Marie dans la soirée du 24 décembre.

Comme l’explique Mme St-Pierre, les organisateurs n’ont pas été pris au dépourvu puisqu’ils avaient tout planifié pour une centaine de personnes.

Parmi les convives, il y avait une famille d’immigrants et un couple qui venait d’emménager dans le secteur de l’église. Le réveillon était réellement destiné aux gens seuls et pas nécessairement aux plus démunis, insiste celle qui a eu l’idée du projet lors de sa participation à la guignolée des médias, le 5 décembre.

Déroulement

L’accueil s’est fait vers 22 h, après la messe du 24 décembre. Un repas traditionnel des fêtes composé de cipâte, pâté à la viande et ragoût de boulettes, en plus de sandwichs, salades, viandes froides, crudités et desserts, a été servi. De la musique et une distribution de cadeaux ont également agrémenté l’atmosphère.

« À 1 h, on a dit que c’était fini », indique Denise St-Pierre, en précisant d’un ton joyeux qu’il ne fait aucun doute que des personnes auraient été prêtes à veiller encore.

D’après les commentaires reçus, les participants ont apprécié leur réveillon. « À la fin, ce qu’ils nous ont dit, c’est on aimerait que ça revienne », raconte la dame, tout en rappelant l’implication de plusieurs commanditaires au succès de l’événement.

Organisée à la vitesse de l’éclair, la première édition du réveillon a permis de cibler des améliorations à apporter pour celle de décembre 2020. La mise en place d’un service de transport en est une. Une façon de mieux cibler les personnes qui pourraient être intéressées par l’événement en est une autre.

Partager cet article

1
Laissez un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Eric DuChene Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Eric DuChene
Invité
Eric DuChene

Bravo,, il s’agit là, d’un geste d’une grande humilité.
Le réconfort apporté à des personnes voulant vivre, et désirant vivre un évènement social d’une telle ampleur, n’a d’égal que l’amour des gens qui l’on crée.
Bravo.