Le Défi OSEntreprendre de retour pour une 22e édition

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Le Défi OSEntreprendre de retour pour une 22e édition
L'homme d'affaires Jean-François Gauthier est président d'honneur de la 22e édition du Défi OSEntreprendre Côte-Nord. Photo CCM.

La Chambre de commerce de Manicouagan vient de donner le coup d’envoi de la 22e édition du Défi OSEntreprendre Côte-Nord, placée sous la présidence d’honneur de l’homme d’affaires Jean-François Gauthier, propriétaire du magasin Sports Experts de Baie-Comeau.

Destiné à faire rayonner les initiatives entrepreneuriales dans les volets Scolaire, Création d’entreprise et Réussite, le Défi OSEntreprendre invite les Nord-Côtiers à déposer leur candidature d’ici au 10 mars. Les critères d’admissibilité ainsi que la liste des catégories et les prix spéciaux sont accessibles en ligne à l’adresse osentreprendre.quebec.

En 2019, 40 dossiers ont été soumis dans la région, dont 31 projets issus du milieu scolaire, six plans d’affaires visant le secteur de la création d’entreprises et trois candidatures d’entreprises bien en selle. À la liste des gagnants régionaux, on retrouvait Les Jardins de Carmanor à Ragueneau, une ferme maraîchère et houblonnière, la distillerie Vent du Nord de Baie-Comeau et la polyvalente des Baies pour son projet Maison de production Plan Baies.

Les lauréats seront dévoilés le jeudi 30 avril, à l’hôtel Le Manoir de Baie-Comeau, dans le cadre d’un gala lors duquel ils se partageront 23 000 $ en bourses et en prix. La qualité de leurs projets, leur sens de l’innovation et leur créativité seront ainsi récompensés. Ils se retrouveront finalistes pour le gala des Grands prix Desjardins du Défi OSEntreprendre, qui se déroulera le 9 juin au Palais Montcalm à Québec.

Soulignons que l’organisme OSEntreprendre veut inspirer le plus grand nombre possible de personnes à croire en elles et à oser entreprendre au Québec.

Gravir les échelons

Jean-François Gauthier a gravi un à un les échelons pour parvenir à réaliser son rêve en devenant actionnaire du magasin de sport en 2014. Trois ans plus tard, il réalisait un important projet d’agrandissement et d’une rénovation.

Le métier d’entrepreneur, il le voit comme le plus beau au monde puisqu’il est sans limites. « Il suffit d’une idée accompagnée de confiance et de persévérance », précise-t-il.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des