Les canettes de la St-Pancrace bientôt disponibles

Par Steeve Paradis 6:00 AM - 04 mai 2020
Temps de lecture :

Les nouvelles canettes seront de format 473 ml, un standard dans l’industrie, et seront vendues à l’unité ou par paquet de quatre.

Ce n’est plus qu’une question de jours avant que la microbrasserie St-Pancrace propose la presque totalité de son offre brassicole en canettes. L’équipement est fonctionnel et opérationnel et les bières de l’établissement de Baie-Comeau se retrouveront sous peu sur les tablettes dans le populaire contenant.

« On est en train de compléter la transition entre les bouteilles et les canettes. Il faut juste que le stock de bouteilles passe, et les canettes se retrouveront progressivement sur les tablettes », a indiqué le copropriétaire de la microbrasserie, Pierre-Antoine Morin, qui assure que certains produits seront disponibles dès cette semaine.

À l’origine, la St-Pancrace croyait pouvoir lancer ses canettes en février, mais quelques facteurs ont retardé l’entrée en production, dont évidemment le coronavirus. « La pandémie n’a pas aidé bien sûr, mais on avait déjà décalé un peu la date de début. Sans la pandémie, ça aurait été en mars », explique-t-il.

C’est d’ailleurs lors de ce mois que l’équipement est arrivé à l’usine du boulevard Comeau. Les premiers nouveaux contenants bien colorés ont suivi quelques jours plus tard. Ce fut ensuite le montage, les tests et les ajustements.

L’équipe de la St-Pancrace a de nouveau mis sa débrouillardise à l’épreuve car elle a dû monter elle-même l’équipement, l’équipe d’installation ne pouvant se présenter à Baie-Comeau en raison des consignes sanitaires. « On a tout réglé ça à distance », lance M. Morin.

Rappelons que la microbrasserie a investi autour de 400 000 $ pour passer de la bouteille à la canette, dont 325 000 $ pour l’équipement nécessaire. La capacité d’embouteillage sera autour de 50 % plus rapide.

Trois bonnes raisons

Selon Pierre-Antoine Morin, trois bonnes raisons ont guidé l’entreprise à changer de contenant. « La première, c’est que la Côte-Nord est un domaine de plein air, et le format canette est très pratique », a-t-il affirmé.

On peut aussi souligner que de façon générale au Québec, la canette prend énormément de place dans l’ensemble de l’industrie du breuvage. Et le format de 473 millilitres, celui préconisé par la microbrasserie, s’impose comme un standard dans le domaine.

Quant à la troisième raison, c’est qu’il y avait « beaucoup de transport pour le lavage des bouteilles à l’extérieur et leur retour », d’expliquer le copropriétaire, qui précise au passage que certains produits nichés de la St-Pancrace demeureront en bouteilles, comme les bières vieillies en barriques de bois.

Pour ce qui est du sort de l’embouteilleuse, il n’était pas encore scellé au moment d’écrire ces lignes. « On est en pourparlers avec un acheteur potentiel », enchaîne Pierre-Antoine Morin, soulignant que cet équipement sera déplacé dans les prochains jours.

Autre argument qui saura plaire aux amateurs des bières de la St-Pancrace, c’est qu’elle coûtera moins cher. Il y a bien sûr le fait qu’il y aura un peu moins de contenu que dans les bouteilles, soit 27 millilitres de moins. Elle sera vendue à l’unité ou par paquet de quatre.

On remarquera aussi que « compte tenu que les coûts d’opération sont plus bas, les gens vont observer un prix un peu plus bas, soit autour de 20 % », conclut P-A Morin.

Partager cet article