Les camps de jour pourront débuter le 22 juin

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
Les camps de jour pourront débuter le 22 juin
Photo Éducatout

La Santé publique a donné le feu vert pour le début de la saison des camps de jour comme prévu, dès le 22 juin.

L’ouverture de tous les camps de jour se fera bien sûr avec des mesures de distanciation sociale. Les groupes de jeunes seront de plus petite taille.

Les ratios enfants/moniteurs déterminés par le gouvernement sont les suivants:

Pour les enfants de 3 à 4 ans, il y aura un moniteur pour quatre enfants. Pour les enfants de 5 à 6 ans, il y aura un moniteur pour cinq enfants. Pour les enfants de 7 à 8 ans, il y aura un moniteur pour sept enfants. Pour les tranches d’âge supérieur, il y aura un moniteur pour 10 enfants.

Des modalités restent à déterminer, informe le directeur national de Santé publique, Dr Horacio Arruda. Un plan d’ouverture des activités d’installations d’activités comme les piscines publiques viendra dans les prochains jours.

Le premier ministre a d’ailleurs souligné qu’un enjeu de recrutement s’accompagne avec cette bonne nouvelle. « Nous aurons besoin de plus de moniteurs et de monitrices. Je lance un appel à tous les adolescents et jeunes adultes du Québec qui voudraient vivre une expérience aux côtés des enfants. Ils ont besoin de jouer dehors et de voir leurs amis », a-t-il ajouté.

M. Legault n’a pas exclu d’aider financièrement des municipalités puisque cela coûtera plus cher d’engager plus de moniteurs. « Nous n’avons pas fait d’évaluation des coûts pour le moment. On ne sait pas si les municipalités arriveront à recruter plus de jeunes c’est pour cela que j’ai lancé un appel. En deuxième temps, on a un compétiteur qui s’appelle la PCU. Nous devons donc tenter de convaincre les jeunes à travailler plutôt que de rester à la maison », a soutenu le premier ministre du Québec.

Soulignons que la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) rend disponibles des outils pour appuyer spécifiquement les acteurs de ce secteur dans leur prise en charge de la santé et la sécurité du travail dans le contexte de la COVID-19. L’objectif est de soutenir les organisations du milieu dans la mise en place des mesures de prévention appropriées et s’assurer que leurs activités puissent reprendre dans les conditions les plus sûres et les plus saines possible.

 

 

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des