Le projet de place publique à Baie-Comeau passe à l’étape du règlement d’emprunt

Par Charlotte Paquet 8:21 AM - 01 septembre 2021
Temps de lecture :

À sa séance du 30 août, le conseil municipal de la Ville de Baie-Comeau a adopté un règlement d’emprunt d’un peu plus de 1,2 M$ pour l’aménagement d’une place publique dans le centre-ville du secteur Mingan. On aperçoit le maire Yves Montigny, le directeur général François Corriveau, le conseiller Mario Quinn et la greffière adjointe, Clémence Richard.

Un règlement d’emprunt au montant de 1 235 760 $ pour l’aménagement d’une place publique dans le centre-ville du Plateau à Baie-Comeau a été adopté à l’unanimité par le conseil municipal lundi soir. Après des dissensions survenues au cours de la dernière année autour de ce projet, les élus s’entendent donc pour y donner suite en 2022.

Il faut dire que le concept d’aménagement a été revu afin d’en réduire la facture estimée à 1,8 M$ à un certain moment. Entre autres choses, la scène permanente, le principal élément du projet à son origine, fera place à une scène mobile, le bloc sanitaire sera plus petit et le sol recouvert simplement de béton.

Selon le montage financier toujours non officiel, la participation de la Ville aux travaux serait limitée à 52 201 $.

La Société du Plan Nord a annoncé, en juillet, une participation de 411 878 $ au projet, qui bénéficie aussi d’une somme de 71 375 $ provenant du Programme de mise en valeur intégrée d’Hydro-Québec pour les travaux de construction de la ligne Micoua-Saguenay.

De plus, 40 000 $ proviendront aussi de la Société de développement de Hauterive. Il s’agit d’une bonne partie des fonds qui restaient dans les coffres de la Société de développement commercial du Plateau lors de sa dissolution il y a quelques années.

Une portion de la facture sera aussi assumée par le Programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec (TECQ). Pour le moment, il est question de 660 305 $, mais le montant pourrait être revu à la baisse.

C’est que la Ville attend une réponse à sa demande d’aide financière déposée au Fonds canadien de revitalisation des communautés, un programme national d’infrastructure qui vise notamment à revitaliser les centres-villes et les rues principales. Comme le gouvernement du Québec s’est déjà commis par l’entremise de la Société du Plan Nord, l’espoir est de mise.  

« On pense être capable d’aller chercher 400 000 $ », a souligné le maire Yves Montigny, visiblement confiant. Le montant obtenu viendra réduire d’autant la somme provenant de la TECQ. L’argent non affecté pourra donc être réinvesti dans d’autres projets municipaux.

Les travaux d’aménagement d’une place publique dans la zone gazonnée qui voisine le restaurant L’Uzumaki, sur la rue De Puyjalon, étaient initialement prévus en 2021. Le site deviendra la pierre angulaire d’un vaste projet de revitalisation d’un centre-ville qui en a bien besoin.

Partager cet article