La MRC de Manicouagan se joint au concert des nations pour dénoncer la guerre en Ukraine

Par Steeve Paradis 7:00 AM - 18 mars 2022
Temps de lecture :

Le préfet de la MRC de Manicouagan, Marcel Furlong, a fait connaître au gouvernement l’intérêt de la Côte-Nord à accueillir des réfugiés ukrainiens.

Comme bien d’autres municipalités et MRC l’ont fait, à l’invitation de la Fédération québécoise des municipalités, la MRC de Manicouagan a adopté une résolution condamnant l’intervention militaire russe en Ukraine. Elle a aussi rappelé sa volonté d’accueillir des réfugiés ukrainiens.

En condamnant « avec la plus grande fermeté » cette invasion, la MRC demande au gouvernement canadien « de prendre toutes les mesures nécessaires pour amener la Russie à abandonner son attitude belliqueuse » et invite ses citoyens « à participer à l’effort de solidarité envers le peuple ukrainien ».

« La position des gouvernements canadien et québécois (dans ce dossier) est appuyée par l’ensemble de la population canadienne. On la démontre avec cette résolution », a indiqué le préfet Marcel Furlong au terme de la dernière séance du conseil des maires.

Par cette résolution, la MRC démontre aussi « son intérêt à contribuer à cet effort collectif et humanitaire et invite tous les groupes et intervenants à se mobiliser pour organiser l’accueil des réfugiés » sur le territoire nord-côtier.

Selon le préfet, Québec s’est dit prêt à recevoir 15 000 réfugiés ukrainiens et la Côte-Nord lève la main. « L’Assemblée des MRC de la Côte-Nord a écrit au gouvernement pour lui signifier que les municipalités de la région étaient intéressées à accueillir des réfugiés », a-t-il ajouté.

Sur un ton plus humoristique, Marcel Furlong a dit ne pas craindre de devenir persona non grata en Russie, tout comme les députés de la Chambre des communes, qui sont désormais interdits de séjour au pays des steppes. « Je n’ai pas l’intention d’aller en Russie dans les prochaines années », a-t-il fait savoir.

Partager cet article