Un mois de juillet exceptionnellement tranquille pour la SOPFEU

Par Charlotte Paquet 2:50 PM - 02 août 2022
Temps de lecture :

Les pompiers forestiers n’ont eu que deux incendies à combattre en juillet sur la Côte-Nord. Des incendies si petits qu’aucun hectare de forêt consumé n’apparaît au bilan.

Un mois d’été marqué par seulement deux incendies de forêt et l’absence de superficie brûlée mesurable, comme ce qui vient de se passer en juillet sur la Côte-Nord, c’est rarissime, voire jamais vu.

À la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), l’agente à la prévention et aux communications, Isabelle Gariépy, ne va pas jusqu’à parler d’une première puisqu’elle dit ne pas avoir les données pour le vérifier. Elle n’en constate pas moins que le dernier mois a été exceptionnellement tranquille.

La moyenne sur 10 ans pour juillet sur la Côte-Nord fait état de 14 incendies de forêt et de 1 653,6 hectares détruits. On est loin des 2 incendies pour aucune superficie consumée.

Mais comment deux incendies peuvent-ils ne faire aucun dommage en forêt? Mme Gariépy l’explique ainsi : « C’est beaucoup moins qu’un hectare. On ne peut même pas parler de 0,1 hectare. »

Il faut avouer que la météo a été du côté des forêts. « On a vu comment le mois de juillet était, de la pluie, un peu d’humidité, du soleil et le retour de la pluie », observe la porte-parole. La foudre a été inexistante et la pluie, qui tombait plus en continu, a permis de gorger le sol d’eau. « La pluie est notre meilleur alliée », rappelle-t-elle.

On se souviendra que juin avait également été très peu occupé pour les pompiers forestiers sur la Côte-Nord avec un seul incendie recensé.

Partager cet article