Travaux en cours et commandes d’équipements passées – GPU.ONE accueillera ses premiers clients d’ici la fin de l’année

Travaux en cours et commandes d’équipements passées – GPU.ONE accueillera ses premiers clients d’ici la fin de l’année

On aperçoit ici Vladimir Plessovskikh et le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, lors de leur passage devant la Régie de l’énergie du Québec au début de l’été. Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – GPU.ONE s’active depuis quelques semaines pour la réalisation de son projet de 25 M$ à Baie-Comeau. Une fois le nettoyage et la préparation terminés à l’intérieur de son édifice de la rue William-Dobell, les grands travaux commenceront en vue d’un lancement des opérations avant le temps des Fêtes.

« Avant les Fêtes, c’est notre objectif. Avant qu’on parte (pour le congé de Noël et du jour de l’An), on va être prêt à recevoir les clients », assure Vladimir Plessovskikh, directeur général de GPU.ONE.

Des clients sont d’ailleurs déjà en attente afin de loger leurs serveurs à haute densité aux installations de l’entreprise à Baie-Comeau. M. Plessovskikh voit le début des travaux d’aménagement de son bâtiment comme une sorte de publicité pour attirer d’autres clients.

GPU.ONE, tient-il à préciser, ne fait pas dans l’hébergement de données selon les anciens modèles de centres de données. « Nous, on est un fournisseur d’espace et d’électricité pour des ordinateurs à haute densité électrique », explique-t-il. Les clients proviennent et proviendront des secteurs de l’intelligence artificielle et de l’image numérique, entre autres.

Le grand patron refuse d’identifier ses clients. Il y a bien l’Université McGill dont le nom est public, mais pour les autres, la confidentialité prévaut.

« Ils viennent de toutes les sphères. Ils viennent du Québec et de partout dans le monde », souligne-t-il.
« Au Québec, on a un bon climat pour ça, des bons prix pour l’électricité et les lois sont respectées », poursuit M. Plessovskikh, rappelant les investissements importants consentis par les entreprises et les organismes qui font affaire avec les centres de données.

Commandes passées
Parallèlement à la réalisation des travaux, les commandes des équipements nécessaires aux opérations de GPU.ONE, notamment des transformateurs, suivent leur cours chez un fournisseur de la région de l’Estrie. Certains exigent d’importants délais de livraison. Dans au moins un cas, il est question de deux mois de fabrication.

Faut-il rappeler que GPU.ONE et la Ville de Baie-Comeau se sont entendues pour un approvisionnement en électricité de 15 mégawatts, dont 5 dans la première phase. Ces 5 000 kilowattheures, le fournisseur explique les louer ensuite à ses clients par bloc d’énergie. M. Plessovskikh souhaite obtenir les 10 mégawatts additionnels le plus rapidement possible.

« La bâtisse peut accueillir les 15 mégawatts. De 15 à 25 emplois (directs) au total seront créés », souligne le grand patron de GPU.ONE. Selon lui, la première phase permettra d’atteindre déjà un bon niveau d’employabilité puisque des techniciens et des agents de sécurité, il en faut et peu importe la quantité d’électricité utilisée.

« On est vraiment content que le projet a pu débuter et on est excité de l’avancement des travaux », conclut M. Plessovskikh.

Poster un Commentaire

avatar