Un tit bateau pas de pattes

Un tit bateau pas de pattes

Photo archives Le Manic

Les plus vieux d’entre nous se rappelleront certainement de la jolie comptine qui se chantait comme ça : « Maman les p’tits bateaux qui vont sur l’eau ont-ils des jambes, mais oui, mon gros bêta, s’ils n’en avaient pas, ils march’raient pas ». Ben, chère maman, nous autres, sur la Côte-Nord, on en a un qui n’a pas de jambes, car y marche pas. Pour ceux et celles qui ne la connaissent pas, allez l’écouter sur YouTube : ttps://www.youtube.com/watch?v=CZgQj2lFirs.

On a l’habitude de dire qu’on ne frappe pas quelqu’un qui est déjà à terre, mais comme la cale sèche ce n’est pas précisément la terre, pourquoi se gêner. Non, mais peut-on avoir l’air plus toton que notre sacro-sainte STQ, qui doit avaler une couleuvre de cette ampleur? Même le bateau des pirates qui fuit les Gaulois chez Astérix est plus souvent en mer que le F.-A.-Gauthier. Non, je ne connais pas ce F.-A. Gauthier, mais ne doit-il pas se r’virer dans sa tombe s’ils ont le wifi dans son cimetière?

Un bateau au gaz naturel liquéfié, qu’ils disaient. Un combustible à faible risque pour l’environnement, qu’ils disaient. Non, mais on s’entend-tu pour se dire qu’au nombre de fois qu’il est à quai, y aurait beau runner au Dom Pérignon, il resterait quand même un rafiot économique.

De deux choses l’une. Ou bedon la STQ s’est fait fourrer royalement par le chantier naval italien ou bedon le tarlais qui a fait les plans a commencé à fumer avant la légalisation. Pis au départ, pourquoi en Italie et, pire encore, pourquoi en Italie du Sud? Demandez à un Italien du Nord ce qu’il pense des gens du Sud et vous allez voir que ce n’est pas beau, beau.

Tsé, question géographie italienne, mettons qu’à partir du gras de jambe vers le bas, y’a pas rien que du bois de calvaire dans ces coins-là. Regardez les arrestations des parrains et de leurs sbires, souvent, très souvent dans le Sud. On dit même que certaines villes du bas de la botte sont contrôlées par la mafia.

Y’a une question à se poser. C’est qui le moron qui a vérifié les antécédents de cette firme Fincantieri? Je ne suis qu’un simple trouduc et une courte recherche sur le Net m’a fait trouver des mots comme mafia, corruption, malversations…. Un rapport du bras armé de l’État en matière d’intelligence économique, l’ADIT, dont La Tribune a pris connaissance, détaille les pratiques opaques de Fincantieri, qui a de nombreuses affaires devant les tribunaux.

En 2013, la DIA et son homologue de la garde des finances ont arrêté six individus travaillant pour trois sous-traitants de Fincantieri pour leurs liens avec des organisations criminelles, constate l’ADIT. Puis en décembre 2014, la DIA a lancé une action en justice à l’encontre de huit cadres de Fincantieri du chantier de Monfalcone en charge des achats « pour avoir toléré des pratiques illégales de la part de sous-traitants », précise l’ADIT.

En juin 2015, la justice italienne a condamné sept des huit cadres de Fincantieri concernés. Moi, un dossier de cette qualité, j’appelle ça faire rire de toi, dans ta face et avec ton propre dentier.

Et on va continuer à essayer de nous faire croire que c’est un bateau neuf et que c’est normal. Bout de ciarge, si c’est normal, pourquoi n’ont-ils pas pris une assurance de 10 ou 15 ans sur cette galère à gaz? Dorénavant, pour traverser à Matane, on va faire affaire avec la STAQ, la Société des traversiers aéronautiques du Québec. Ne les transférez surtout pas au ministère des Transports, car on est bon pour le retour du cométique

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Pierre Bretonpierre co^té Recent comment authors
pierre co^té
Invité
pierre co^té

le truc qui me chicote le plus la dedans ces que quelques années avant pas 10 quelques une le bella desgagné avec lequele ils ont eu des probleme aussi provient du meme chantier les devoir n’on pas été fait selon moi .

Pierre Breton
Invité
Pierre Breton

La Societe des traversiers vit dans une bulle , elle a un pouvoir de dépenser quasi illimité et surtout le pouvoir de faire des « àcrères » que les décideurs gouvernementaux endossent allègrement sans supervision. En 2006 la STQ affirme qu’il en coutera 54M$ pour remplacer les 2 traversiers de Tadoussac, En réalité ils ont coûtés 324M$ En 2016 , la STQ affirme au BAPE qu’il en coutera 1M$ pour construire un poteau d’amarrage(duc d’Albe ) à Tadoussac. Coût final : 3M$. En 2009 la STQ laisse croire qu’il en coutera 20M$ pour adapter les quais aux nouveaux traversiers, la facture a… Read more »