Les cadettes des Macareux-ouest sonnent la charge à Chicoutimi

Les cadettes des Macareux-ouest sonnent la charge à Chicoutimi

Finalistes lors du premier tournoi de la saison au sein du réseau civil AAA, les filles des Macareux-ouest de la Côte-Nord ont rebondi avec éclat en s’emparant des grands honneurs du deuxième défi au calendrier disputé à Chicoutimi. Photo courtoisie

Baie-Comeau – Les cadettes des Macareux-ouest de la Côte-Nord ont sorti l’artillerie lourde, le weekend passé, lors d’un autre tournoi de la ligue civile U15 de volley-ball AAA disputé à Chicoutimi.

Médaillées d’argent lors du défi inaugural présenté à Vaudreuil-Dorion au mois de janvier, les volleyeuses de l’entraineur-chef Christian Desbiens n’ont pas fait les choses à moitié lors du tournoi regroupant neuf formations.

Impliquées dans trois sections de trois équipes, les Nord-Côtières ont amorcé leur ronde préliminaire en dominant aisément les filles du Lac St-Louis en deux manches consécutives avant de doubler les Griffons de l’Outaouais au tour suivant.

Ce doublé gagnant leur a permis d’accéder directement à la demi-finale face à ces mêmes rivales de l’Outaouais. Après un gain facile de 25-17 au premier set, les filles de la Côte ont trimé plus dur au deuxième. Tirant de l’arrière 21-24, elles sont parvenues à revenir en force et se faufiler avec une victoire serrée par la marque de 30-28.

Un match revanche

Battues en trois manches par les Voltis du Centre-du-Québec lors de la grande finale du rendez-vous initial, les cadettes des Macareux avaient une bonne occasion de prendre leur revanche face aux gagnantes du premier tournoi.

Les volleyeuses de la région n’ont vraiment pas raté leur coup et ont vite affiché leurs couleurs dans cette conquête explosive en deux manches convaincantes de 25-17 et 25-14 face à des adversaires décontenancées.

Inspirées par les belles pièces de jeu de la passeuse Catheryne Gagné et les attaques ravageuses d’Anica Pineault (au centre) de même que Maggie Gauthier et Ann-Sophie Rioux (à l’aile), nos représentantes se sont montrées expéditives.

« Les filles ont enregistré un taux de réussite de 95 % au service et ce fut un autre fait saillant de cette victoire. Ça frappait de partout et on ramassait toutes les attaques. Elles ont ramené des balles impossibles, qui ont littéralement découragé l’adversaire », a résumé l’entraineur-chef avec une grande satisfaction.