Cinoche présentera 46 films

Par 12:00 AM - 16 janvier 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Le comité organisateur du Festival du film international de Baie-Comeau a mis le paquet pour son 25e anniversaire, alors qu’un record de 46 films sera présenté, incluant 30 longs-métrages qui seront en compétition.

Marlène Joseph-Blais

Du 17 au 27 janvier, les cinéphiles n’auront pas le temps de s’ennuyer, puisque Cinoche leur a concocté une impressionnante programmation, incluant trois films présentés en avant-première, soit Le repenti, La Pirogue et Les saveurs du Palais. En plus des trente productions qui seront en compétition en vue d’obtenir un prix Outarde, le public aura doit à cinq documentaires québécois, deux présentations familiales, un bloc de courts-métrages, un film d’animation et une production du Cirque du Soleil en trois dimensions. À cela s’ajoute Les Lions de Cannes 2012, un assemblage des meilleures publicités du monde sur lequel le comité d’organisation tente de mettre la main depuis plusieurs années, et ce, sans succès jusqu’à aujourd’hui. 

Selon la responsable de la programmation, Line Simard, cette édition du Festival sera en mesure de rejoindre un large éventail de spectateurs. «À chaque année, on essaie d’offrir une grande variété, mais je peux dire que cette année, c’est particulièrement réussi», a-t-elle mentionné. Mme Simard, qui a préalablement visionné plusieurs films au programme, considère que certains d’entre eux sont des incontournables, tels que la production sénégalaise La pirogue, la comédie dramatique européenne Et si on vivait tous ensemble ainsi que le long métrage Le prénom, mettant en vedette Patrick Bruel.

Invités

C’est le réalisateur québécois Hugo Latulippe qui assurera la présidence d’honneur de la 25e édition de Cinoche. Il sera de passage à Baie-Comeau du 17 au 20 janvier et sa dernière production, Alphée des étoiles, sera présentée à quatre reprises pendant le Festival. Dans ce documentaire, le cinéaste trace le portrait de sa propre fille qui est atteinte d’une maladie rare. Incapables d’inscrire Alphée à l’école régulière, ses parents décident de s’exiler en Suisse, où ils travailleront sur l’apprentissage de la petite afin de revenir au Québec pour l’inscrire à la maternelle un an plus tard.

En plus de rencontrer M. Latulippe, le public pourra renouer avec la réalisatrice baie-comoise Manon Briand, qui participera à une causerie portant sur son film Liverpool, à l’affiche pendant le Festival. Le comédien Aubert Pallascio sera également l’une des têtes d’affiche de Cinoche. M. Pallascio est l’un des acteurs du film Le vieil âge et le rire, de Fernand Dansereau, qui sera notamment présenté spécialement au Château Bellevue. Finalement, le cinéaste Bernard Émond sera de retour sur la Côte-Nord, alors que son plus récent film, le drame Tout ce que tu possèdes, sera présenté au Ciné-Centre.

Courts-métrages

Le volet courts-métrages est de retour pour une quatrième année grâce à une collaboration renouvelée avec le festival Regard sur le court-métrage au Saguenay. Trois diffusions d’un bloc d’une durée de deux heures trente sont à l’horaire les 24, 25 et 27 janvier. On y retrouve dix courtes productions réalisées en Amérique du Nord, en Europe et en Océanie. Encore cette année, chaque présentation de ce bloc comprendra également deux des courts-métrages conçus dans le cadre du projet «J’me décroche une passion» de la maison des jeunes La Relève de Baie-Comeau.

En nouveauté cette année, le comité organisateur de Cinoche a décidé d’ajouter la Nuit du court-métrage à sa programmation. Cet événement débutera à 23 h 30, le 25 janvier, et consistera en une quatrième présentation du bloc de courts-métrages, incluant les productions réalisées par les jeunes de La Relève.

 

Photo : Le comité organisateur de Cinoche est prêt pour le Festival qui débutera officiellement le 17 janvier. On aperçoit, à l’avant, Linda Savoie, Marielle-Dominique Jobin et Jean-Eudes Gagnon, puis, à l’arrière, Fernand Dugas, Tania Boudreau, Suzanne Pelletier, Alain Bérubé, Mary Ellen Beaulieu, Diane Boivin, Line Simard, Patricia Lavoie et Réjean Fournier. (Le Manic)

Partager cet article