Du positif dans le bilan financier annuel

Par 12:00 AM - 20 février 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – L’état major du Drakkar de Baie-Comeau présentait son bilan financier de la dernière saison d’opération (2011-2012), lundi, lors de son point de presse annuel.

Éric Poirier

Après avoir réalisé quelques déficits au fil des ans, la formation nord-côtière respire un peu mieux maintenant, puisqu’en faisant l’analyse des chiffres se retrouvant dans le rapport annuel en date du 30 juin 2012, on remarque une augmentation d’environ 400 000 $ par rapport au revenu d’exploitation qui se chiffre à 1 659 956 $. En tout, Hockey Junior Baie-Comeau a enregistré un surplus financier de 78 392 $. Le déficit, de 238 564 $ en 2010-2011, est donc passé à 160 172 $ en 2011-2012. «Il s’agit d’un état financier très positif. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, on doit se réjouir du travail qui a été fait par le Comité de relance», a expliqué la mairesse de la ville de Baie-Comeau Christine Brisson, lors de cette rencontre.

En 2011-2012, les assistances lors des rencontres du Drakkar ont largement augmenté, ce qui a donné un excellent coup de main au portefeuille du club. On parle de près de 500 amateurs de plus par match. «On voulait savoir l’intérêt de la population par rapport à une équipe junior à Baie-Comeau et ils ont bien répondu à l’appel», a-t-elle ajouté. Les deux séries auxquelles la formation du Drakkar a pris part l’an dernier ont également donné un bon coup de main aux finances de l'organisation.

Malgré ces nombreux points positifs, Hockey Junior Baie-Comeau doit tout de même préserver l’aide de 300 000 $ que la ville lui octroie depuis quelques années. «Les coûts d’exploitation d’une formation de la LHJMQ évoluent sans cesse. C’est pourquoi l’argent de la ville demeure très important. Sans cette aide, pour être rentable, il devrait y avoir un minimum de 2700 spectateurs par rencontre», a pour sa part indiqué le président de l’organisme Pierre Rousseau.

Présentement, l’organisation nord-côtière enregistre une moyenne de plus ou moins 2 430 partisans au guichet par match. Comme les frais d’exploitation d’une formation junior augmentent sans cesse, la LHJMQ désire trouver des solutions pour aider les formations dans le besoin. La recherche de commandites nationales fait partie des options, tout comme une modification au calendrier régulier, qui viserait à limiter les équipes du Québec à un seul déplacement dans les Maritimes lors de la prochaine saison. En échange, chaque organisation se verra ajouter deux parties contre un allié naturel (les Saguenéens de Chicoutimi dans le cas du Drakkar). «La roue tourne et les dépenses risquent encore d’augmenter, c’est pourquoi les amateurs doivent continuer de se faire nombreux aux rencontres locales», a laissé tomber le directeur à l’administration, Serge Proulx, en terminant.

 

Photo : Le directeur à l’administration du Drakkar, Serge Proulx, accompagné du président, Pierre Rousseau, ainsi que de la mairesse de la ville de Baie-Comeau, Christine Brisson ont dressé un bilan d’une situation financière encourageante pour saison 2011-2012. (Le Manic)

Partager cet article