Lettre ouverte: Corporation du cimetière Saint-Joseph de Manicouagan

Par 12:00 AM - 06 mars 2013
Temps de lecture :

Plusieurs d’entre vous ont pu constater, au courant de l’été 2012, que des travaux importants ont été réalisés au Charnier, et ce seulement quelques années après la construction de celui-ci en 2005. Étant donné les conséquences désastreuses pour les finances de la Corporation qui découlent de cette situation et, surtout, des répercussions de celles-ci pour les années à venir, nous croyons qu’il est de notre devoir de vous en informer.

La Corporation du Cimetière a été dans l’obligation de procéder, en 2012, à d’importants travaux de stabilisation du Charnier et d’isolation des fondations. Nous avons également dû défaire tout l’intérieur du bâtiment pour isoler sous le plancher de béton. Des Tests de Sol n’ayant pas été faits avant la construction du Charnier, celui-ci s’est affaissé de plusieurs centimètres vers l’arrière. De plus, le fait de ne pas avoir isolé les fondations et le plancher de béton a eu pour effet d’endommager les fondations et les murs où sont apparues de nombreuses fissures.

C’est au printemps 2006 que nous avons constaté les premiers signes d’anomalies. Immédiatement, des démarches ont été entreprises auprès de l’architecte et de l’entrepreneur responsable de la construction. À l’été 2011, la Corporation, à la suite des recommandations de l’A.C.C.Q. (Association des Cimetières Chrétiens du Québec) et de l’étude des Avocats Monette et Barakette de Montréal (firme spécialisée en Environnement Juridique de Cimetière), une mise en demeure a été envoyée.

Après plusieurs mois de négociations avec le Fonds des Architectes, celui-ci s’est engagé à payer les frais d’expertise pour trouver un correctif aux problèmes, de même que de payer la moitié des coûts des réparations. Pour signer l’Entente, nous devions faire faire les Tests de Sol.

Le montant déboursé par la Corporation

Le total des coûts que la Corporation a dû débourser, à la suite de cette situation dans laquelle elle s’est retrouvée bien malgré elle, fut près de 55 000 $. Les trois principaux déboursés ont été de 8 335,69 $ pour les Tests de Sol, de 18 901,22 $ en frais d’avocats (en grande partie en raison de la lenteur des négociations avec le Fonds) et de 25 662,14 $ pour ce qui représente la moitié des réparations.

La Corporation n’ayant reçu aucune aide financière pour faire face à cette situation, ce sont donc 55 000 $ en placement qu’elle a été obligée de retirer pour corriger un problème de construction. C’est un montant qu’il sera très difficile à la Corporation de récupérer dans les conditions actuelles. Malgré des augmentations de nos tarifs à chaque année et des initiatives pour générer de nouvelles entrées d’argent, les revenus des opérations courantes suffisent à peine à équilibrer le budget. La Corporation devant assurer l’entretien pour 99 ans à toutes les fois qu’elle concède un lot, il est donc important d’avoir suffisamment d’argent de placé pour répondre à nos engagements futurs. Cette perte de 55 000 $ est donc assurément très désastreuse pour la Corporation.

La Corporation sollicite l’aide de toute la population par vos dons annuellement

La Corporation est un «Organisme à but non-lucratif», indépendant de l’Évêché de Baie-Comeau et administrant le Cimetière au nom des «Paroisses Membres» de Baie-Comeau, Pointe-Lebel et Les Buissons. À part quelques généreux donateurs (35 en 2012 pour un montant de 2 450 $) qui, à chaque année, font un don à la Corporation et que nous remercions de leur soutien, nous ne recevons aucune autre aide financière de la population ou du milieu des affaires commerciales et industrielles.

Le Cimetière Saint-Joseph de Manicouagan existe depuis 52 ans. Ce sont 4 346 personnes qui ont marqué, chacune à leur façon, les 75 ans d’histoire de la Ville de Baie-Comeau et dont les dépouilles y ont été déposées. De celles-ci, on y retrouve plusieurs pionniers, politiciens, membres du clergé et anciens combattants. Tous ont de la famille, des amis ou des employés qui sont inhumés au Cimetière de Baie-Comeau.

Le Cimetière Saint-Joseph de Manicouagan n’est pas l’unique responsabilité de quelques administrateurs bénévoles, mais celle de toute une population. Et c’est à vous tous que nous demandons de nous aider annuellement par votre soutien financier pour faire en sorte que : «Notre Cimetière soit toujours un lieu de Commémoration et de Recueillement…»

 

Bernard Allard, président

Corporation du Cimetière Saint-Joseph de Manicouagan

Partager cet article