Conseil municipal : Les citoyens expriment leur mécontentement

Par 12:00 AM - 19 mars 2013
Temps de lecture :

(M. J.-B.) – La salle était bondée lundi, lors de la séance ordinaire du conseil municipal de la Ville de Baie-Comeau. Lors de la période de question, près d’une dizaine de citoyens se sont succédés au micro pour exprimer leur mécontentement ou pour formuler des questions teintées de frustration. «Je veux me bâtir une maison à Baie-Comeau, mais mes critères ne fonctionnent pas avec la phase 1. Où est-ce que je peux me bâtir? Il n’y a pas de terrains!», a d’abord exprimé Nelson Gagné, se disant incapable d’obtenir une réponse satisfaisante de la Société d’expansion, chargée de vendre les terrains.

Micheline Cormier, quant à elle, en avait long à dire sur les récentes décisions de la Ville. Satisfaite que quatre conseillers sur huit «aient décidé d’agir en bon père de famille» dans le dossier du développement intersecteurs, la citoyenne s’est tout de même attaquée à la taxation. «Moi, augmenter mes taxes, il n’y a pas de problème, mais je veux des services pour aller avec ça», a-t-elle dit, en faisant référence à l’enlèvement de la neige ainsi qu’au terrain de balle Laval, qui a évité la fermeture de peu pour l’été 2013.

La fébrilité a atteint son comble un peu plus tard, alors que Sébastien Langlois a confronté le conseiller et président de la Société d’expansion, Alain Larouche, sur ses propos émis en lien avec le récent mouvement de contestation. M. Langlois l’a qualifié d’arrogant, ce qui a suscité une vague générale d’applaudissements dans la salle. «J’ai dit que les réseaux sociaux étaient un facteur d’entraînement», a relativisé M. Larouche, sans succès après de son interlocuteur et des autres citoyens mécontents.

 

Photo : Micheline Cormier s’est indignée de plusieurs choses lorsqu’elle a pris le micro devant les membres du conseil municipal, lundi, en commençant par une augmentation de 31 % de son compte de taxes. Le conseiller Richard Bélanger lui a répondu à quelques reprises. (Le Manic)

Partager cet article