La phase 1 du développement intersecteurs verra le jour

Par 12:00 AM - 19 mars 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Les travaux de construction débuteront ce printemps dans la phase 1 du développement intersecteurs, après qu’un promoteur ait acquis 15 terrains vendredi et que la Ville se soit entendue avec le ministère des Transports du Québec (MTQ) lundi, en vue d’aménager un accès via le boulevard Pierre-Ouellet.

Marlène Joseph-Blais

La phase 1 du développement domiciliaire situé entre les secteurs Est et Ouest de Baie-Comeau compte désormais 17 terrains vendus sur une possibilité de 20, puisque deux citoyens avaient déjà signé une promesse d’achat au cours des derniers mois. Les 15 autres terrains ont été vendus à un promoteur de l’extérieur, qui se chargera d’y bâtir des maisons conformes aux exigences de la municipalité, pour ensuite les revendre.

L’accès à ce quartier se fera par le boulevard Pierre-Ouellet, à la hauteur de l’avenue des Hémérocalles. «Le concept n’est pas encore terminé, mais on a une entente de principe. Ça peut être une bretelle, un stop. Il y a plusieurs avenues possibles», a indiqué la mairesse Christine Brisson, qui doit discuter à nouveau avec le MTQ au cours des prochains jours. Rappelons que le ministère avait accepté qu’une intersection soit aménagée à cet endroit si le projet d’hôtel avait été réalisé par CREECO.

Emprunt annulé

Le règlement d’emprunt de 6 millions (M) $, visant à réaliser les phases 1 à 4 du développement domiciliaire, ne sera pas l’objet d’un référendum puisqu’il a été annulé par le conseil municipal, lundi. «Le message a été entendu clairement […] Nous allons reporter les phases 2, 3 et 4 à plus tard», a indiqué Mme Brisson. S’il y a une demande pour de nouveaux terrains, la mairesse a mentionné qu’un autre règlement d’emprunt serait formulé à ce moment-là.

L’autre règlement d’emprunt contesté de justesse, celui de 2 M$ destiné à la mise aux normes d’infrastructures municipales, a également été annulé. Il devrait être remplacé par un emprunt de 273 000 $ qui servira à effectuer les travaux minimalement requis, dont le remplacement de 40 poteaux électriques ainsi que l’aménagement et le remplacement de certains mobiliers par la Société des parcs.

Photo : Lors de la séance du conseil municipal, le 18 mars, de nombreux citoyens se sont rendus à l'hôtel de ville pour connaître les développements après que 1 049 personnes aient signé le registre visant à annuler un emprunt de 6 M$ par la Ville de Baie-Comeau.

Partager cet article