Gaz Métro reporte le prolongement du réseau gazier

Par manic_admin_site
Gaz Métro reporte le prolongement du réseau gazier

Baie-Comeau – Gaz Métro a annoncé jeudi qu’elle reporte son projet Prolongement Côte-Nord, qui vise à amener le gaz naturel en région en ajoutant 450 kilomètres au réseau existant, faute d’avoir réussi à signer suffisamment d’ententes de service avec des clients potentiels.

Marlène Joseph-Blais

Alors que les consultations publiques liées à ce projet devaient avoir lieu cette année, afin que la construction débute en 2014, l’entreprise met toutes les procédures sur pause, blâmant l’incertitude des marchés des métaux et l’arrêt de certains projets par des entreprises établies au nord de la province. «On n’a pas été en mesure de signer assez d’ententes pour avoir le volume minimal de gaz naturel requis», explique le porte-parole du projet Prolongement Côte-Nord de Gaz Métro, Pierre-Yves Boivin. Pour que ce projet évalué à 750 M $ prenne son envol, l’entreprise devait s’assurer que les clients en place s’engagent à utiliser au moins six milliards de pieds cubes de gaz naturel.

Se disant conscient que l’arrivée de cette nouvelle source d’énergie pourrait favoriser l’implantation d’entreprises et le développement nordique à plus long terme, M. Boivin indique que Gaz Métro se doit tout de même de remplir ce critère avant de concrétiser le prolongement du réseau gazier. «Les infrastructures gazières, il faut les voir à long terme, mais il ne faut pas faire abstraction du minimum requis pour démarrer le projet», soutient-il. Si le contexte se modifie, que de nouveaux clients signifient leur intérêt et que le marché des métaux progresse, il devrait y avoir une reprise.

Déception en région

«Je suis déçue de cette annonce-là. Déçue et surprise aussi, mais je ne la vois pas comme un abandon du projet», mentionne la mairesse de Baie-Comeau, Christine Brisson, qui continue de croire qu’il ne faut pas perdre de temps pour relier cette énergie à la région. «On n’a pas eu le module 1 d’Argex parce qu’on n’avait pas de gaz naturel. Si en 2016 Argex est prête et qu’on a toujours pas de gaz naturel, on va passer à côté du module 2», affirme l’élue, qui est aussi porte-parole de la Coalition pour le gaz naturel sur la Côte-Nord, tout comme le président de la Conférence régionale des élus (CRÉ) de la Côte-Nord, Julien Boudreau, la mairesse de Port-Cartier, Laurence Méthot, et le maire de Sept-Îles, Serge Lévesque.

Le regroupement a rapidement exprimé sa déception, en rappelant que les conjonctures causant cet arrêt sont appelées à évoluer et que le projet demeure d’autant plus nécessaire dans le contexte actuel. «Les raisons avancées par Gaz Métro […] mettent en lumière toute la pertinence de doter la région de leviers pour favoriser la transformation de ses ressources et la diversification de son économie», a fait valoir la Coalition, par voie de communiqué.  

 

Photo : Les représentants de la CRÉ Côte-Nord ainsi que des villes de Baie-Comeau, Port-Cartier et Sept-Îles s’étaient réunies au mois de novembre pour présenter la toute nouvelle Coalition pour le gaz naturel sur la Côte-Nord. (Archives le Nord-Côtier)

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des