Une première présence en finale pour le Drakkar

Par 12:00 AM - 01 mai 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – À la suite de la bagarre générale qui a marqué la fin de la quatrième rencontre à Blainville-Boisbriand, peu de gens étaient en mesure de prédire le dénouement de cette série demi-finale qui, jusque-là, avait montré un grand nombre de rebondissements.

Éric Poirier

Jeudi dernier, une journée après la tumultueuse fin de match du quatrième duel entre le Drakkar et l’Armada, le commissaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), Gilles Courteau, avait annoncé une vague de suspensions visant à punir les agissements des deux formations. À ce moment, 12 joueurs avaient été suspendus, y compris les quatre gardiens, en plus des deux entraîneurs. Pour cette raison, la cinquième rencontre s’annonçait bien spéciale.

Finalement, quatre joueurs affiliés ont enfilé l’uniforme noir et blanc de l’Armada, tandis que cinq joueurs de remplacement faisaient partie de la formation du Drakkar. Les partisans étaient en droit de s’attendre à du jeu offensif, considérant la présence des troisièmes gardiens devant le filet des deux équipes.

Au final, les cerbères n’auront pas été un facteur décisif lors de cette rencontre qui s’est soldée par une importante victoire de 2 à 1 du Drakkar, en surtemps, dans le match le plus terne de cet affrontement de troisième tour. Il est clair que le mot d’ordre des deux entraîneurs en prévision de cette rencontre était de resserrer la défensive, chose qui a été faite à la perfection dans les deux camps.

Le jeu a pris plus de rythme au deuxième tiers. Les visiteurs ont été les premiers à s’inscrire au pointage, lorsque Nikita Jevpalovs a déjoué le gardien Simon Lemieux d’un tir dirigé du haut des cercles. Quelques instants plus tard, alors que les joueurs du Drakkar bourdonnaient autour du filet de l’Armada, Petr Straka a enfilé le but égalisateur. Valentin Zykov et Alexandre Chênevert se sont faits complices sur la séquence.

Le troisième vingt a été marqué par la blessure du portier Storm Phaneuf, de l’Armada, qui a été dans l’obligation de céder sa place au jeune Marc-Antoine Turcotte, une première dans la LHJMQ pour ce dernier. Il a tenu le fort, jusqu’à la période de prolongation. Turcotte aura finalement céder, à la suite d’un jeu controversé, alors que la rondelle avait clairement quitté le territoire de l’Armada, le juge de ligne en fonction a pris une mauvaise décision, en acceptant l’entré de zone du Drakkar. Gabryel Paquin-Boudreau a cédé le disque à Valentin Zykov, toujours en situation de hors-jeu, pour se diriger au filet et inscrire le but de la victoire.

Rencontre sans faille du Drakkar

Deux jours plus tard, à Blainville-Boisbriand, le Drakkar s’est assuré d’en finir avec ses rivaux, en l’emportant 4 à 0, pour ainsi obtenir un premier laissez-passer en vue de la grande finale du circuit Courteau, pour la franchise baie-comoise. «Sans dire un match sans faille, ça a été un très, très bon match de hockey. On a été patient, on a été agressif aussi, on a joué avec intensité. En résumé, les joueurs ont joué un excellent match», dictait l’entraîneur-chef, Éric Veilleux, après la rencontre.

Deux buts rapides en milieu de première, tour à tour inscrits par Gabryel Paquin-Boudreau et Alexandre Ranger, ce dernier à la suite d’une rare bévue du gardien Étienne Marcoux, ont semblé complètement assommer l’Armada qui n’aura jamais été en mesure de revenir dans la rencontre.

Félix Girard, en fin de deuxième, et Valentin Zykov, au troisième engagement, ont pavé la voie vers ce quatrième gain, douzième des séries et deuxième blanchissage du gardien Philippe Cadorette.

Dans ce dernier duel entre les deux formations cette saison, le Drakkar aura dominé 35 à 24 dans la colonne des tirs au but. Les Nord-Côtiers ont fait mouche à une reprise en cinq occasions en supériorité numérique, en plus d’être parfaits en infériorité numérique. Dans un deuxième match d’affilée, peu de punitions ont été décernés aux joueurs des deux formations. Cette conquête permet au Drakkar de rejoindre les Mooseheads d’Halifax, en grande finale, pour l’obtention de la Coupe du Président 2013.

Photo : Valentin Zykov a, lui aussi, connu un fort match vendredi, récoltant un but et une passe. C’est d'ailleurs lui qui a enfilé le but controversé, lors de la période de prolongation, vendredi. (Charles-Olivier Boulianne)

Partager cet article