Nicole Champagne brigue la mairie de Godbout

Par 12:00 AM - 08 mai 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Après qu’Alain Labrie ait confirmé la semaine dernière son désir d’obtenir un deuxième mandat à titre de maire de Godbout, c’est maintenant au tour de l’artiste Nicole Champagne d’entrer dans la course en tentant une toute première percée en politique municipale.

Marlène Joseph-Blais

C’est sous le thème Champagne pour tous que la Godboutoise d’adoption compte mener sa campagne, dans le but d’unir les citoyens pour atteindre des objectifs communs. S’intéressant à la politique depuis un moment, Mme Champagne estime qu’il y a beaucoup de travail à faire à Godbout afin de créer une cohésion au sein du conseil municipal qui, semble-t-il, serait divisé, créant de l’insatisfaction chez certains de ses membres.

La future candidate à la mairie a pris cette décision puisqu’elle croit être en mesure de gérer la municipalité en toute transparence, et ce, en permettant à chacun d’exprimer librement son point de vue. «Je n’aurais pas pu être conseillère dans ce contexte-là. Avec ce que j’ai vu, je constate que ça n’a pas de sens ce qui se passe là. C’est un petit village, il me semble qu’il y a possibilité d’avoir plus d’uniformité», affirme-t-elle. Mme Champagne soutient avoir reçu l’appui de plusieurs personnes déjà, dont des conseillers municipaux, des commerçants ainsi que des résidents de la municipalité et des secteurs environnants.

Bien qu’elle se soit fixé des objectifs précis, tels que permettre à la communauté de bénéficier d’avantage des retombées liées à la traverse Matane-Godbout, Mme Champagne considère qu’il est primordial d’améliorer le contexte dans lequel le conseil municipal œuvre présentement. «Il y a d’importants défis comme la sauvegarde de l’école et le repeuplement, mais avant de penser à attirer les gens ici, il faut d’abord s’assurer qu’il y ait un climat sain», explique celle qui convoite le poste de mairesse.

Artiste multidisciplinaire, Nicole Champagne a emménagé à Godbout en 2011. Elle est à la fois présidente de l’Association des Amis du lac Rond et de l’Association des pompiers volontaires de Godbout. S’apprêtant  à mener une campagne de terrain, en rencontrant les citoyens directement chez eux, la future candidate se sent prête à entrer à la mairie, croyant posséder toutes les caractéristiques requises. «J’ai l’intention d’écouter tout le monde, toutes les versions, pour qu’on ait l’information nécessaire avant de prendre des décisions. Et je n’ai pas l’intention de les prendre seule, mais bien avec le conseil», fait-elle valoir.

 

Photo : Courtoisie Nicole Champagne

Partager cet article