La Ville a réalisé un surplus de 2 M$ en 2012

Par 12:00 AM - 03 juillet 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – La Ville de Baie-Comeau a présenté un surplus de 2 389 022 $ au cours de l’année 2012, comme le démontrent ses états financiers vérifiés, dévoilés hier.

Marlène Joseph-Blais

Pour l’année financière se terminant au 31 décembre 2012, les revenus de fonctionnement de la municipalité ont été de 68 129 360 $, soit 1,96 million (M) $ de plus que les 66 170 000 $ qui avaient été prévus au budget. La Ville explique cette donnée par l’ajout de subventions obtenues après le dépôt de ses prévisions budgétaires. Au chapitre des dépenses, on remarque une hausse de 2,7 M$ comparativement aux données incluses dans le budget 2012, puisqu’elles sont passées de 59 790 470 $ à 62 504 542 $. Cette augmentation est principalement explicable par la majoration de la charge d’amortissement.

De 2012 à 2011, les dépenses municipales ont augmenté de 339 086 $, soit une hausse de 0,5 %, ce qui représente un tour de force, aux dires de la mairesse de Baie-Comeau, Christine Brisson. «Depuis qu’on est en poste, on fait une gestion plus serrée. C’est une rigueur quotidienne qui est demandée à l’équipe de gestion», a-t-elle indiqué, de façon à expliquer une partie des résultats présentés. Des économies ont été réalisées par rapport au réseau électrique, en raison de travaux d’entretien et de réparations. À l’inverse, le transport a occasionné davantage de dépenses, principalement dans les secteurs de la voirie et de l’enlèvement de la neige. Il importe de mentionner que le projet pilote de déneigement entamé en 2013 n’est pas inclus dans la période couverte par ces états financiers.

Le surplus présenté hier par la Ville représente environ 3,5 % de ses revenus de fonctionnement pour l’année ciblée. «Il faut regarder ça de façon positive, mais très sécuritaire. Il faut être prudent», a mentionné Mme Brisson. À ce sujet, la directrice des finances et trésorière, Jeanie Caron, a tenu à préciser qu’un tel surplus n’aurait pas d’impact significatif sur l’endettement de la municipalité. Au 31 décembre, la dette à la charge du citoyen s’élevait à 99 068 728 $, tandis qu’elle était de 100 594 944 $ à la fin de l’année 2011.

Des travaux d’investissement ont été réalisés pour un total de 11 M$ en 2012, ce qui représente une diminution de 2,9 M$ par rapport à l’année précédente. Les principaux projets qui ont été entamés, poursuivis ou complétés sont la mise aux normes de l’usine d’eau potable, le développement situé entre les secteurs Ouest et Est de la municipalité, la finalisation de la phase trois du boulevard La Salle et l’aménagement des infrastructures d’accueil du Carrefour Maritime.

Bien que la mairesse et le directeur général, François Corriveau, se soient montrés positifs quant à l’avenir, ils estiment que des efforts devront être réalisés pour assurer la santé financière de la municipalité. «Les investissements faits entre les deux secteurs, pour nous, c’est générateur de revenus de taxation», a mentionné Mme Brisson. M. Corriveau a quant à lui mentionné que la suppression de 500 postes à l’aluminerie Alcoa représente un défi de taille, puisqu’il sera nécessaire de trouver un moyen de retenir ces gens à Baie-Comeau.

 

Photo : Le directeur général de la municipalité, François Corriveau, la mairesse, Christine Brisson, et la directrice des finances et trésorière, Jeanie Caron, ont présenté les états financiers vérifiés pour 2012, mardi, à l’hôtel de ville. (Le Manic)

Partager cet article