Le conseiller Steeve Grenier entre dans la course

Par 12:00 AM - 06 août 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Steeve Grenier, qui terminera bientôt un premier mandat en tant que conseiller municipal à Franquelin, annonce qu’il tentera d’obtenir le poste de maire à l’automne, au même moment où son opposant, Michel Lévesque, confirme qu’il souhaite demeurer à la tête de la municipalité.

Marlène Joseph-Blais

C’est un renouveau que propose Steeve Grenier à la population. Âgé d’une vingtaine d’année de moins que l’actuel maire, le conseiller municipal compte prioriser sensiblement les mêmes dossiers que M. Lévesque, tout en les abordant d’une manière différente. «Ça serait différent. C’est une époque nouvelle, je pourrais apporter un changement important. J’ai envie de vivre ça de plus près, être à l’écoute des gens qui viennent faire leurs demandes à la municipalité», affirme-t-il. Sa vision d’un projet en particulier, celui de la mini-centrale hydroélectrique sur la chute Bellefeuille, diffère de celle du maire actuel. «Moi, je ne mettrais pas d’énergie là-dessus présentement. Je prioriserais l’eau potable et le développement domiciliaire», avance-t-il.

Natif de Godbout, M. Grenier habite à Franquelin depuis plus de vingt ans. S’il décide de tenter le coup en vue de l’élection du 3 novembre, c’est qu’il sent qu’il détient plusieurs appuis, autant de la part de citoyens que de collègues au sein du conseil municipal. «J’ai beaucoup travaillé avec Michel et je trouve qu’il a accompli de très belles choses. J’aimerais que ce soit une campagne propre, sans salissage, et que ce soit les citoyens qui décident», indique l’aspirant maire. Employé à temps plein dans une entreprise de Baie-Comeau, M. Grenier ne compte pas quitter ses fonctions s’il est élu. Il estime que le travail peut se faire par les soirs et en comptant sur la collaboration des conseillers municipaux.

 

Photo : Courtoisie Steeve Grenier

Partager cet article