Mairie de Baie-Comeau : Bataille entre deux anciens collègues

Par 12:00 AM - 20 septembre 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Il y aura au moins deux noms de candidats au poste de maire inscrits sur les bulletins de vote qui seront remis aux citoyens de Baie-Comeau le 3 novembre. Paul Joncas se mesurera à Claude Martel, qui a dirigé la Ville pendant huit ans alors que lui était un employé municipal.

Marlène Joseph-Blais

«J’ai beaucoup de respect pour M. Martel. Sous sa gouverne, j’ai énormément progressé dans la municipalité», indique M. Joncas, qui n’avait pas encore accédé au poste de directeur général de la Ville à l’époque. Cette nouvelle candidature a été officiellement dévoilée moins de 48 heures après que l’actuelle mairesse de Baie-Comeau, Christine Brisson, ait annoncé qu’elle se retirait de la course, en évoquant des raisons de nature familiale.

Bien qu’il assure ne pas avoir l’intention d’attaquer personnellement M. Martel ou quiconque tentera sa chance à la mairie, M. Joncas estime que les temps ont beaucoup changé depuis l’époque où cet adversaire dirigeait la municipalité. «Le contexte est différent, le contexte a énormément changé en 12 ans. Les règles municipales, entre autres, ne sont plus les mêmes», soulève-t-il. Le candidat croit qu’en 2013, il est l’homme de la situation pour mener de bonne façon une relance économique dans la plus importante ville de la Manicouagan. Il compte également faire en sorte de retenir les retraités en région, en misant sur le déploiement de la phase 3 du Château Bellevue, notamment.

Développer autrement

Sans trop s’avancer sur la question, Paul Joncas ne semble pas tout à fait en accord avec la stratégie actuellement développée par Innovation et développement Manicouagan (CLD), qui vient tout juste de présenter un nouvel outil visant à promouvoir Baie-Comeau et les municipalités environnantes auprès des potentiels investisseurs, dont ceux des industries minière et métallurgique. «Il faut voir avec les leaders économiques de la région ce qu’on peut faire pour casser la morosité. On doit augmenter la richesse collective par autre chose que la grande entreprise. Cette orientation, d’amener de grands payeurs de taxes, c’est de plus en plus difficile», affirme l’aspirant maire.

Selon lui, les nouveaux élus qui entreront en poste devraient plutôt travailler à consolider les joueurs économiques qui sont déjà en place à Baie-Comeau, plutôt que d’essayer de convaincre de grands investisseurs de s’installer ici. «Il faut se tourner vers les [petites et moyennes entreprises], parler avec les grandes entreprises qui sont déjà là pour voir comment elles peuvent maintenir leurs activités dans le futur et avancer», ajoute M. Joncas.

 

Photo : Le candidat à la mairie et ancien directeur général de Baie-Comeau, Paul Joncas, croit que les façons de faire ont bien changé depuis le temps où Claude Martel dirigeait la municipalité. Il estime être la meilleure personne pour prendre en charge la Ville dans ce contexte. (Archives Le Manic)

Partager cet article