Point de rencontre reçoit 13 500 $ du gouvernement

Par 12:00 AM - 25 septembre 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Lundi, le Centre de thérapie Point de rencontre a reçu une aide financière de 13 500 $ du député de René-Lévesque, Marjolain Dufour, afin que l’organisme puisse poursuivre sa mission.

Julie-Andrée Verville

Ce montant, issu de plusieurs enveloppes discrétionnaires du gouvernement provincial, permettra à Point de rencontre, situé à Baie-Comeau, de se faire davantage connaître auprès de la population et des autres organismes œuvrant en santé et services sociaux. Pour ce faire, l’organisation doit notamment refaire son matériel de promotion et rencontrer les municipalités de la région. «Depuis 1975, Point de Rencontre offre écoute et soutien aux personnes qui souffrent de dépendance et qui traversent une période difficile dans leur vie. Cette organisation est bien enracinée dans la Manicouagan et dessert l’ensemble de l’Est du Québec. Il est plus qu’essentiel d’épauler cette organisation dans sa mission», a déclaré M. Dufour.

Suivant un programme structuré de thérapie, le Centre offre aux hommes qui souffrent de dépendance à l’alcool, aux drogues, aux médicaments ou aux jeux de l’aide, en plus d’un accompagnement individuel et d’un cheminement de groupe. «Nous ne sommes pas bien connus localement depuis que les sœurs religieuses qui ont fondé l’organisme sont parties, surtout auprès de la population. Nous allons mettre de l’avant une campagne de visibilité grâce à cette aide précieuse remise par M.Dufour. Nous sommes les seuls à faire de la thérapie intensive avec de l’hébergement en cure fermée à l’est de Québec, mais nous pourrions avoir un meilleur taux d’occupation», explique le directeur général de Point de rencontre, Luis Finol.

En plus de vouloir gagner en visibilité, l’organisme veut se faire valoir pour son programme de thérapie certifié par le ministère de la Santé et des Services sociaux, alors que plusieurs personnes croient que le lieu a encore une vocation religieuse, qui est en voie de disparaître. «Aujourd’hui, nous sommes 100 % laïcs. Nous ne sommes plus dépendants des Sœurs hospitalières de St-Joseph. Ce n’est plus un lieu de prière, mais un centre de thérapie officiel», soutient M. Finol.

 

Photo : Le député de René-Lévesque, Marjolain Dufour, a remis, lundi, une aide financière de 13 500 $ à l’organisme Point de rencontre pour qu’il poursuive sa mission. (Courtoisie Marjolain Dufour)

Partager cet article