Un premier revers cette saison pour les Vikings

Par 12:00 AM - 01 octobre 2013
Temps de lecture :

Sept-Îles – Le Husky de Jean-du-Nord/Manikoutai de Sept-Îles a trimé dur pour signer une troisième victoire en autant de matchs cette saison. La bande de l’entraîneur-chef Danny Leclerc, qui a concédé son premier point de l’automne 2013, a finalement eu raison des Vikings de Baie-Comeau par la marque de 26-1, dimanche, dans un duel présenté en sol septilien.  

Sylvain Turcotte et Éric Poirier

Les locaux ont inscrit deux touchés lors de la première demie, résultat d’une course de Maurice Lapierre et d’une passe captée par Maxime Giasson dans la zone des buts. Sur le botté d’envoi du troisième quart, Jimmy Larose-Joubert a ramené le retour pour un majeur. Tristan Lachance, solide encore une fois en défensive (neuf plaqués en solo, cinq assistés et deux sacs), a réussi le dernier touché du Husky. Soulignons aussi le bon travail du quart-arrière Mathieu Gagnon, qui a complété cinq des sept passes qu’il a entreprises, dont deux dans la zone payante. La partie a pris fin après trois quarts, alors que les Vikings ont préféré abdiquer étant donné qu’ils se sont retrouvés à effectif réduit en raison d’un nombre élevé de joueurs blessés.

«C’est un très bon match de football. Le premier quart a été très serré. Tu gagnes cher chacune des verges que tu vas chercher», a mentionné l’entraîneur-chef du Husky, Danny Leclerc. «Nos gars ont eu à réagir vite aux Vikings qui mettaient de la pression. Nos unités spéciales ont joué un grand rôle. Elles ont été très efficaces et les joueurs frappaient tôt. Nous avons eu beaucoup de support au niveau des plaqués. Il y avait souvent deux ou trois Huskys pour donner un coup de main au premier joueur», a ajouté le général de l’équipe de football de l’école Jean-du-Nord/Manikoutai.

Bon départ pour les Baie-Comois

Les Vikings de la polyvalente des Baies de Baie-Comeau ont, pour leur part, bien entrepris le match, réussissant quelques premiers jeux. Par contre, l’alignement complet de 35 joueurs dont bénéficiait la formation de l’école Jean-du-Nord/Manikoutai a eu pour effet de changer la donne. «On a bien parti le match, les premières drives nous ont donné confiance. Nous avons eu une solide opposition et le surnombre de joueurs pour le Husky paraissait. Malgré cela, nos jeunes avaient du cœur au ventre», a mentionné l’entraîneur-chef de la formation baie-comoise, Keven Thibeault, qui a encore une fois souligné au passage l’excellent travail de Simon Landry, d’Alex Simard, de Yanni Barette et de son quart-arrière Olivier Dupuis, qui a quitté la rencontre lors du troisième quart.

«Nous devons maintenant panser nos blessures et nous préparer pour le prochain match. Après quoi mes joueurs mériteront un bon congé lors de la fin de semaine de l'Action de grâce», a expliqué M. Thibeault, par voie de communiqué. Le Husky et les Vikings croiseront à nouveau le fer, ce samedi 5 octobre, à 12 h 30, cette fois-ci du côté de Baie-Comeau, sur le terrain synthétique du Stade des Baies de la polyvalente des Baies. L’organisation convie d’ailleurs les partisans à l’avant-match, qui se déroulera à partir de 11 h 30.

Photo : Malgré le revers subi samedi dernier, les joueurs des Vikings de la polyvalente des Baies n’ont pas à rougir de leur performance, puisqu’ils ont donné quelques difficultés à la troupe septilienne, principalement en début de match, mais l’effectif réduit des Baie-Comois aura finalement joué à la faveur du Husky, qui demeure parfait jusqu’ici, après trois rencontres cette saison. (Le Nord-Côtier)

 

Partager cet article