Candidat à la mairie de Baie-Trinité : Denis Lejeune

Par 12:00 AM - 22 octobre 2013
Temps de lecture :

Selon vous, quelles sont les priorités sur lesquelles devra travailler le maire ou la mairesse de Baie-Trinité à court terme?

 

(M. J.-B.) – Stabiliser ce qui a été réalisé au cours du prochain mandat est la principale priorité du maire sortant de Baie-Trinité, Denis Lejeune. «On a baissé les taxes foncières de 18 % et les taxes des matières résiduelles aussi. On a 351 000 $ de surplus accumulé dans les trois dernières années. Il faut consolider tout ça», affirme-t-il. Le candidat veut aussi mener à terme plusieurs projets, dont l’aménagement d’une traversée d’agglomération dans la municipalité, comprenant des terre-pleins et des trottoirs aux abords de la route 138, qui pourrait voir le jour en 2015. «Les plans sont prêts, mais il restait quelques études à faire, dont une sur l’érosion des berges. Un rehaussement de la route pourrait être nécessaire», mentionne M. Lejeune, qui aimerait également que Baie-Trinité devienne finalement un village-relais, alors que les cahiers de charges de ce projet devraient être finalisés en 2014. Par ailleurs, des travaux d’aqueduc sont dans les plans pour l’an prochain, dont le prolongement d’un kilomètre du réseau, qui permettrait de desservir une quarantaine de résidences. «On met aussi le focus sur le développement résidentiel. Quand une maison est à vendre à Baie-Trinité, ce n’est jamais pour longtemps. On est le point central entre Sept-Îles et Baie-Comeau, c’est un gros avantage.»

 

Pourquoi pensez-vous être le bon candidat pour occuper le poste de maire?

 

Denis Lejeune est d’avis que la population de Baie-Trinité doit être consciente des avancées qui ont été réalisées par le conseil municipal dont le mandat vient de se terminer. «Si on regarde l’historique de gestion des quatre dernières années, en se comparant à d’autres municipalités, on est en très bonne position sur le plan des finances, mais aussi de l’écoute des gens», souligne-t-il. De par son expérience, le maire sortant se dit la meilleure personne pour achever le travail entamé au cours des dernières années. «Il faut que nos concitoyens comprennent que ce qui a été entamé dans le dernier mandat doit être consolidé. Ce n’est pas dans le béton tout ça, on doit s’assurer d’une pérennité», affirme M. Lejeune. «J’espère que les citoyens choisiront la stabilité plutôt que le néant», conclut-il.

 

Photo : Archives Le Manic

Partager cet article