Candidate à la mairie de Baie-Trinité : Johanne Jourdain

Par 12:00 AM - 22 octobre 2013
Temps de lecture :

Selon vous, quelles sont les priorités sur lesquelles devra travailler le maire ou la mairesse de Baie-Trinité à court terme?

 

(M. J.-B.) – C’est d’abord et avant tout pour faire opposition au maire sortant, Denis Lejeune, que Johanne Jourdain et les cinq candidats aux postes de conseillers qui l’appuient ont décidé d’entrer dans la course électorale. «Il faut absolument ramener un meilleur climat à Baie-Trinité, qui est un des plus beaux villages sur la Côte-Nord. Ça ne se peut pas qu’on continue à se cacher et à vivre comme ça. Les gens ont peur», indique la candidate, qui s’oppose aux façons de faire de M. Lejeune à l’endroit des citoyens qui se présentent aux séances du conseil municipal, notamment. «Autour de nous, beaucoup de gens se plaignent que, quand ils vont aux assemblées, ils ont droit à des réponses pas claires et détournées. Il y a même de l’intimidation. C’est vraiment un climat de non-respect», relate Mme Jourdain. Si elle parvient à déloger M. Lejeune, elle entend réactiver plusieurs dossiers, dont le réaménagement d’une friperie et le retour d’activités socio-communautaires pour la population, telles que des conférences dans les écoles. «Il faudra avant tout qu’une expertise du budget soit faite par de vrais professionnels pour que ce soit transmis à la population. Les citoyens doivent d’abord comprendre pour qu’on puisse prendre de bonnes décisions.»

 

Pourquoi pensez-vous être la bonne candidate pour occuper le poste de mairesse?

 

Native de Baie-Trinité, Johanne Jourdain dit pouvoir pallier à toutes les mauvaises façons de faire qu’elle attribue au maire sortant. «Je suis ordonnée, organisatrice, structurée et capable d’expliquer clairement. Je suis une femme de tableaux et je ne répondrai jamais à quelqu’un si je n’ai pas les bonnes réponses», soutient la candidate, qui est convaincue que le village possède un potentiel immense et que ses citoyens doivent être reconnus à leur juste valeur. «Il ne faut jamais oublier que les payeurs de taxes, ce sont eux les actionnaires de Baie-Trinité. Si on entre au conseil municipal, on ne sera que les exécutants de ces gens-là. C’est leur argent et ils méritent tout notre respect», affirme Mme Jourdain, qui est une enseignante et directrice d’école maintenant retraitée. Elle estime avoir tout son temps pour servir la population.

Partager cet article