Baie-Comeau aura 65 nouvelles places en CPE

Par 12:00 AM - 10 Décembre 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Deux projets déposés par le CPE Magimuse de Baie-Comeau ont été retenus par le ministère de la Famille, ce qui signifie que, d’ici 2016, 65 nouvelles places en centres de la petite enfance (CPE) seront disponibles. Sur la Côte-Nord, ce sont 350 enfants supplémentaires qui pourront bénéficier d’une place à 7 $, après qu’un appel de projets de 15 000 places ait été lancé au mois de février par le gouvernement du Québec.

Marlène Joseph-Blais

Cette nouvelle a été accueillie positivement pas le directeur par intérim du Regroupement des centres de la petite enfance de la Côte-Nord, Marc Lalancette. «À ma connaissance, ça répondait aux différentes demandes qui ont été faites, sauf à Sept-Îles, où un projet ne répondait pas aux critères, mais les places ont quand même été réservées», explique-t-il, en précisant toutefois que tous les besoins ne seront évidemment pas comblés à la suite de ces annonces, alors que la liste d’attente pour une place en CPE sur la Côte-Nord comptait plus de 3 000 noms lors de la dernière actualisation, l’an dernier. «Même si le réseau se développe, il y a de la natalité, mais les places ne se développent pas assez vite», indique M. Lalancette.

En contrepartie, le directeur général estime qu’il est préférable d’obtenir un peu moins de places à 7 $, mais que les projets retenus soient viables et durables au fil des ans. «Une fois que c’est construit, il faut que la pérennité soit assurée. Oui, le taux de natalité a augmenté, mais si on construit trop rapidement, ce n’est pas nécessairement mieux. Et il faut rappeler qu’il y a une pénurie de main-d’œuvre chez les éducatrices», mentionne M. Lalancette.

Magimuse

Le ministère de la Famille a accepté deux projets présentés par le CPE Magimuse, comprenant respectivement 13 et 52 places, qui seront tous deux situés dans le Secteur-Ouest de Baie-Comeau. La directrice générale de l’organisation, Lucie Vaillancourt, affirme que le choix de louer des espaces pour loger les nouvelles garderies a été fait pour des raisons économiques, mais aussi parce que les places devraient être disponibles plus rapidement. «On avait ciblé des lieux, mais l’appel de projets remonte à février, donc il faut valider la disponibilité de ces endroits-là. […] Des améliorations locatives, c’est beaucoup plus rapide et moins cher qu’une construction neuve, surtout que les terrains sont rares», dit-elle.

Magimuse devrait créer 15 à 20 emplois lorsque ces deux nouvelles installations ouvriront. «Présentement, il y a une pénurie d’éducatrices, mais le cégep de Baie-Comeau vient de repartir son attestation d’études collégiales [en Techniques d’éducation à l’enfance]. On a aussi formé un comité avec le Regroupement des CPE, parce que le problème n’est pas juste à Baie-Comeau, c’est partout sur la Côte-Nord», indique Mme Vaillancourt, qui estime au printemps 2015 l’ouverture de la plus petite garderie et au printemps 2016 celle qui comptera 52 places. Au total, 15 nouveaux espaces seront disponibles pour les poupons, qui sont très nombreux sur la liste d’attente des CPE.

Partager cet article