Pif Paf Hangover: Un show indie pop-rock tonique

Par manic_admin_site
Pif Paf Hangover: Un show indie pop-rock tonique

Baie-Comeau – Le 5 avril, à l’Ouvre-Boîte culturel, à travers sa musique indie pop-rock, la formation Pif Paf Hangover transmettra au public son bonheur intrinsèque, tel une odeur de printemps.

Valérie Langlois

Pendant le spectacle, d’une durée d’une heure quinze minutes sans entracte, Pif Paf Hangover livrera l’album Curry Love en intégral, comme une fièvre endiablée. «Le show est festif, ça va bouger, c’est certain. On commence assez radical, ensuite c’est plus slow et la finale est radicale. Le set est renversant!», assure le claviériste-choriste Emmanuel Charron-Boucher. De plus, les musiciens joueront trois pièces de leur démo Ep et la pièce Kelly.

Trois des instrumentistes-compositeurs chanteront ensemble. Gabriel Hardy se déhanchera tel un bassiste des années 1970. Le show, dont le directeur artistique est Jerry Pigeon, a été joué environ 16 fois déjà. Toutefois, puisque trois des membres du groupe ont improvisé des prestations musicales sur scène depuis 2008, leur synergie est totale. «On est contents d’aller enfin en tournée sur la Côte-Nord, dont le public a la réputation d’être festif, on va bien s’entendre! Il sera choyé car ce sera une bonne soirée de musique», mentionne Emmanuel Charron-Boucher.

Le groupe Subdivisions de Baie-Comeau assurera la première partie du spectacle avec, entre autres, plusieurs pièces célébrissimes du groupe de rock-progressif Rush. Trois membres composent cette formation, soit le guitariste Philippe Goulet, le batteur Jean Buote ainsi que le jeune interprète-claviériste-bassiste Nicolas Rioux.

Curry Love

Curry Love a été conçu et peaufiné par quatre musiciens allumés. Un son joyeux et léger, sans toutefois être mièvre. Le synthétiseur domine parfois et nous emmène dans des sphères jusque-là inconnues. «C’est difficile de catégoriser notre son, mais après réflexion, nous en sommes venus à la conclusion que l’on fait de la musique indie pop-rock parsemée d’électro. Notre pop est accessible et complexe à la fois», déclare Emmanuel Charron-Boucher. François Lelièvre a produit un rythme effréné à la batterie et aux percussions. Le timbre de voix du chanteur, Maxime-Olivier Sin, juste ce qu’il faut entre le grave et l’aigu, est vivifiant, ainsi que sa guitare électrique. Gabriel Hardy, quant à lui, avec sa basse influencée du folk, a su à la fois donner du rythme et marier sa voix à celles de ses compères. L’ensemble qui en résulte est un savant mélange de chacun des instruments, un tout qui lève et fait voyager celui qui l’écoute dans un univers d’émotions et de songes contagieux. Les textes des chansons sont écrits par Maxime-Olivier Sin, sous l’influence des autres membres de Pif Paf Hangover. Les thèmes tournent autour de la gastronomie végétarienne, des filles et de la fête. Ce premier album, coréalisé par David Laurendeau, est en vente depuis le 18 mars en magasin sous l’étiquette The Good People Records.

 

Photo : The Good People Records

 

BV : Le 5 avril, la formation Pif Paf Hangover performera sur la scène de l’Ouvre-Boîte culturel en livrant une musique indie pop-rock. Sur le cliché, on aperçoit les quatre membres du groupe, soit Emmanuel Charron-Boucher, Maxime-Olivier Finn, Gabriel Hardy et François Lelièvre. Leur premier disque compact est sorti le 18 mars.

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des