Croisières: Des touristes plein le centre-ville

Par 12:00 AM - 16 septembre 2014
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Les croisiéristes qui font escale à Baie-Comeau sont de plus en plus nombreux et commencent à stimuler l’économie locale. Pas moins de onze navires arrêtent au port cette année, comparativement à neuf en 2013.

Roxanne Simard

Lors du passage du Balmoral, le 10 septembre dernier, place La Salle était remplie de croisiéristes. En raison, entre autres, de la température exceptionnelle, le taux de débarquement a atteint 98 %. Un chiffre qui a fait grandement plaisir à Renée Dumas, directrice générale de Croisières Baie-Comeau. «C’est valorisant de voir le centre-ville plein comme ça. Je suis allée faire un tour et il y avait des touristes sur les terrasses, dans la galerie d’art de Claude Bonneau, à la savonnerie et d’autres qui marchaient dans la ville», explique-t-elle, enthousiaste.

Les tours vendus sur le bateau ne sont pas organisés par Croisières Baie-Comeau, donc rapportent moins. Néanmoins, ceux qui prennent un tour à l’accueil ou décident de visiter par eux-mêmes sont les touristes qui ont le plus d’impact dans l’économie locale. «J’ai vu plusieurs croisiéristes avec des sacs de commerces d’ici, donc c’est vraiment agréable de voir que les gens aiment venir ici et dépensent ici. C’est de l’argent neuf qui rentre, donc c’est certain que ça stimule l’économie locale», ajoute Mme Dumas.

Lieux visités

Les principaux endroits où vont les croisiéristes lorsqu’ils débarquent dépendent surtout de la température. Selon Croisières Baie-Comeau, lors d’une journée comme celle du 10 septembre, plusieurs vont à la plage, au parc des pionniers, au Manoir, au Jardin des glaciers, alors que d’autres prennent des marches dans le centre-ville. De plus, selon l’origine des touristes, ils ne visitent pas les mêmes lieux. Alors que les Américains s’intéressent davantage à l’influence américaine dans la ville Nord-Côtière, les Anglais vont quant à eux visiter plus de lieux religieux.

Le Saint-Laurent est une destination encore très jeune dans l’industrie des croisières. Sans oublier que Baie-Comeau fait partie du circuit depuis 2006 seulement. Les croisières sur le fleuve sont en constante progression et même si des hauts et des bas sont prévus, cette destination est de plus en plus populaire selon Renée Dumas. «Le Saint-Laurent, c’est neuf escales, dont plusieurs sont des petites municipalités à saveurs différentes, donc les gens adorent ça. De plus, juste le trajet en bateau est impressionnant. Québec et Saguenay ont déjà une bonne réputation et nous, on est en train de s’en forger une et on travaille fort pour ça», conclue-t-elle.

25 000e passager

C’est le 25 septembre prochain qu’un passager du Seabourn Quest débarquera en tant que 25 000e croisiériste mettant le pied à Baie-Comeau. Pour l’occasion, un accueil bien spécial lui sera réservé. Il pourra profiter d’une journée unique, entre autres avec un tour privé de la ville et plusieurs d’autres surprises.

Photo: Randy et Laurraine Huffman , de El Paso au Texas, passagers du Seabourn Quest.

Partager cet article