Budget municipal 2015: Marge de manœuvre réduite

Par 12:00 AM - 21 janvier 2015
Temps de lecture :

En 2015, les finances de la Ville de Baie-Comeau seront certainement scrutées à la loupe, puisque les impacts des pertes financières vécues depuis 2013 se font lourdement sentir.

Karine Boivin Forcier

Avec l’utilisation prévue de 1 million (M) de dollars du surplus cumulé en 2014 et de 2,8 M$ en 2015 pour équilibrer le budget, il ne reste que 1,8 M$ dans ces surplus. La marge de manœuvre de la municipalité sera donc très restreinte dans le futur.

«Ça veut dire que déjà, pour 2016, en date d’aujourd’hui, si on reprend exactement le même budget qu’en 2015, on a un million de dollars à couper si on veut arriver à l’équilibre», explique Jeanie Caron, trésorière et directrice des finances.

Efforts

La Ville de Baie-Comeau a déjà fourni des efforts de compression de 1,2 M$ pour 2015, limitant ainsi l’augmentation des dépenses à 0,5 M$.

Dans les postes de dépenses, les frais de financement ont connu la plus forte baisse dans les prévisions pour 2015. Ces frais sont constitués des intérêts payés sur la dette à long terme.

«Nous avons moins financé de projets à long terme, donc nous remboursons actuellement plus que ce que nous empruntons et les intérêts que l’on paie diminuent», indique Mme Caron.

Ce chiffre devrait toutefois augmenter à nouveau dans les prochaines années en raison de la réalisation du projet de l’usine d’eau potable.

Réorganisations

Des compressions de près de 3,6 % ont pu être effectuées dans le service de la sécurité publique. «Le budget a été révisé selon le schéma de couverture de risque», note la trésorière et directrice des finances. Une réorganisation interne a également pu contribuer à la diminution de dépenses, tout comme dans le secteur des loisirs et de la culture, en baisse de 2,4 %. «C’est vraiment au niveau de la structure organisationnelle que les efforts ont été mis», ajoute Jeanie Caron.

Ces réorganisations ont touché de nombreux départements municipaux. Selon Mme Caron, le gel de la masse salariale a également eu un bon impact sur les efforts de compression.

Partager cet article