Gourmand Cabot fabrique des biscuits pour chiens

Par 12:00 AM - 10 mars 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau ­– Une petite fabrique de biscuits pour chiens vient de voir le jour à Baie-Comeau. Gourmand Cabot réunit maman, papa et fiston autour d’un projet commun.

Charlotte Paquet

«Notre devise à Isaac et moi, c’est commencer tout petit, mais voir grand», raconte Hélène Doucet, complètement dépassée par la réponse des gens à ses biscuits, ou plutôt la réponse de leurs chiens. Gourmand Cabot a vu officiellement le jour à la mi-février. Grâce à Facebook, l’engouement a rapidement été au rendez-vous. Ses biscuits aux arachides, au poulet et fromage ainsi qu’aux légumes font fureur.

Le début de l’aventure remonte à janvier. Dans un premier temps, explique Mme Doucet, la production de biscuits a été testée auprès des deux goûteurs professionnels de la maison, en l’occurrence les deux gros chiens de la famille. Ce fut positif. Les essais se sont poursuivis par le biais des clientes de la maman, massothérapeute à son compte. Après leur traitement, celles qui avaient des chiens repartaient avec des sacs d’échantillons. Ce fut encore positif.

Finalement, le mois dernier, la maman et cuisinière a décidé de lancer la petite entreprise Gourmand Cabot.

Aliments naturels

Les biscuits pour chiens sont fabriqués à partir d’ingrédients naturels avec, à la base, de la farine de blé, du lait en poudre, des œufs et du gruau. «Dans le fond, on pourrait en manger, mais je mets des saveurs que les chiens aiment», explique la dame. À titre d’exemple, pour les biscuits aux légumes, la cuisinière fait cuire ses légumes, les transforme en purée avant de les incorporer à ses ingrédients de base.

Gourmand Cabot vise un petit marché de proximité afin de garder le contact avec la clientèle. La mise en place d’un service de livraison est à l’étude.

«Je suis vraiment dépassée par les événements, autant sur ma page Facebook personnelle que sur celle de Gourmand Cabot. Je ne pensais jamais que ça allait prendre ces proportions-là», admet Hélène Doucet.

Origine

La femme d’affaires ne s’est pas réveillée un matin en se disant tout bonnement: je fais des biscuits pour chiens. Dans les faits, c’est Isaac, son fils de 10 ans, qui a été la bougie d’allumage en exprimant son désir d’avoir des sous pour aller visiter sa grande sœur de 30 ans et ses quatre neveux et nièces, lors du voyage de 15 mois qu’ils entreprendront bientôt.

La maman a alors pensé impliquer Ìsaac dans un projet qui lui permettrait d’amasser de l’argent pour réaliser son rêve. «À un moment donné, j’ai allumé et je me suis dit: je fais des biscuits», explique-t-elle. Elle a opté pour les biscuits pour chiens, qui ne sont pas soumis à une règlementation gouvernementale.

Maman, fiston et même papa trouvent leur compte dans le projet. «Ça comble pour moi un besoin de cuisine et de créativité avec les sacs que je crée. Pour mon fils, ça développe sa débrouillardise et son sens des responsabilités», indique-t-elle. Quant au papa, il participe à l’aventure familiale en utilisant ses talents en informatique et en comptabilité.

Isaac met d’ailleurs la main à la pâte pour la confection des biscuits. Sa mère lui apprend les étapes. «Je lui dis: même quand ça ne te tente pas, n’oublie jamais ton but, soit ton voyage pour aller retrouver ta sœur et tes neveux», conclut-elle.

Photo: Hélène Doucet pose avec son fils Isaac et une fournée de biscuits pour chiens.

Partager cet article