Deux nouvelles expositions s’installent sur Place La Salle

Par 12:00 AM - 02 avril 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau ­– Deux nouvelles artistes présentent leurs œuvres à la salle d’exposition du 27, place La Salle jusqu’au 9 mai. Natasha Durand, de Sacré-Cœur, dévoile ses dessins à l’encre de Chine et Chloé Beaulac, de Montréal,  ses sérigraphies sur papier.

Charlotte Paquet

 

Le 1er avril, c’était jour de vernissage pour les deux artistes, dont les expositions font partie de La Virée de la culture, un projet régional de diffusion de la culture nord-côtière à travers un réseau de salles. Seule la Nord-Côtière était sur place, à Baie-Comeau.

Sur le thème «Je marche sur l’île», Natasha Durand expose ses dessins sur papier, réalisés au pinceau et au crayon. Tantôt sous la forme d’un visage de chasseur, tantôt sous celle d’une série de pas, ses œuvres expriment ses intuitions et sa vision de l’imaginaire. Elles transposent aussi les émotions ressenties lors de ses longues marches en solitaire sur l’Île d’Anticosti. Ce coin de paradis, l’artiste l’a amplement foulé au fil des dernières années puisqu’elle y travaille comme naturaliste pour gagner sa vie. Son exposition est un amalgame de l’art et de la nature.

Pourquoi l’encre?

Si l’artiste crée à partir de l’encre de Chine, c’est pour le contrôle et le non-contrôle qu’elle permet, explique-t-elle. «Je mélange beaucoup l’encre et l’eau. Ça fait aussi un lien avec le territoire», ajoute-t-elle, en référence à l’Île d’Anticosti.

Natasha Durand crée dans son atelier de Sacré-Cœur. Ses souvenirs liés à l’île l’inspirent, mais les notes qu’elle collige lorsqu’elle se trouve là-bas l’aident également. Ses tableaux sont épurés. Elle privilégie le minimalisme pour s’exprimer.

«Je marche sur l’île» est la deuxième exposition solo de la Nord-Côtière, détentrice d’une maîtrise en arts de l’Université de Chicoutimi obtenue en 2013.

Sérigraphies

Chloé Beaulac présente également une exposition liée à la nature à la salle de Place La Salle. Elle a pour thème «La nature entre nous».

Ses sérigraphies sur papier sont le fruit de son exploration de différentes régions du Québec, notamment la Côte-Nord et le Bas-St-Laurent, et des traditions, des rituels et du savoir-faire de leurs habitants qu’elle a découverts.

L’exposition de l’artiste montréalaise est également rendue possible grâce à la Virée de la culture.

 

Photo: Natasha Durand expose ses dessins à l’encre de Chine jusqu’au 9 mai, à la salle d’exposition du 27, place La Salle, à Baie-Comeau.

 

Partager cet article