L’église Sainte-Amélie souffle 75 bougies

Par 12:00 AM - 16 avril 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Une grande fin de semaine de festivités se déroulera autour du 75e anniversaire de l’église Sainte-Amélie, du 14 au 17 mai, à Baie-Comeau. Un comité bénévole, issu de la Corporation église Sainte-Amélie… ouverte à la vie, est à pied d’œuvre depuis plusieurs mois afin de préparer des fêtes à la hauteur de la réputation de ce lieu patrimonial exceptionnel.

Charlotte Paquet

La première église catholique de Baie-Comeau a été baptisée du nom de Sainte-Amélie en l’honneur de l’épouse du fondateur de la ville de Baie-Comeau, le colonel Robert Rutherford McCormick. Elle a été pendant longtemps le centre de la vie religieuse dans la région, a rappelé le président de la Corporation, Paul Joncas, lors du dévoilement du programme d’activités, le 15 avril. Elle a aussi eu le statut de première cathédrale de Baie-Comeau. Outre sa magnifique architecture de style Dom Bellot, l’église abrite un véritable trésor avec ses fresques et ses vitraux conçus par l’artiste Guido Nincheri.

Hormis les retrouvailles, qui se feront autour d’un cocktail dînatoire le dimanche midi, au pavillon Mance, toutes les autres activités se dérouleront dans le bâtiment patrimonial et seront gratuites. Par cette gratuité, le comité organisateur, présidé par Mary Ellen Beaulieu, veut rappeler que, dans les débuts de Baie-Comeau, la Quebec North Shore Paper et le journal Tribune présentaient gratuitement des événements culturels.

Musique et plus encore

La musique sera à l’honneur avec un concert de l’organiste et claveciniste Richard Paré, le samedi soir. Professeur à la Faculté de musique de l’Université Laval et membre fondateur de l’orchestre de chambre Les Violons du Roy, il offrira également une classe de maître sur invitation, le vendredi après-midi.

Une exposition de vêtements et d’objets liturgiques permettra de revisiter 75 ans d’histoire et de trésors amassés au fil du temps. Une conférence sur les nombreuses réalisations de Guido Nincheri, dont l’œuvre qu’il a léguée à Baie-Comeau, sera présentée par nul autre que son petit-fils, Roger Nincheri.

Le comité organisateur espère une belle participation aux festivités, pour lesquelles des gens d’ici et d’ailleurs sont attendus. Aucun objectif n’est fixé, mais il n’en reste pas moins que la salle où se tiendra le cocktail dînatoire a une capacité de 400 places, d’où l’importance de réserver tôt.

Une causerie sur l’histoire de Baie-Comeau, offerte par Jean Lévesque, est aussi prévue le 23 avril dans le cadre des festivités du 75e.

Budget et financement

Le budget des fêtes du 75e anniversaire s’élève à 7 000 $ et s’autofinancera dans son entièreté grâce au soutien de la population et de commanditaires. Il n’est pas question de puiser dans les coffres réservés à l’entretien et à la rénovation de l’église, assure le comité.

Divers moyens de financement ont été identifiés. Les 200 premiers exemplaires du livre de recettes «Clin d’œil du passé… Chacun sa recette» se sont envolés à la vitesse de l’éclair et une deuxième impression a été nécessaire. Un calendrier 2015-2016, retraçant en photos l’histoire de l’église, vient d’être mis en circulation. À cela, il faut ajouter un livre souvenir d’une cinquantaine de pages, sans compter le tirage de trois prix.

Pour plus d’information sur les fêtes, on peut consulter le site Internet www.eglisesainteamelie.ca ou encore Facebook/ Église Sainte-Amélie ouverte à la vie.

Photo: Voici une partie des membres du comité organisateur des festivités. On reconnaît Yolande Leblanc, Céline Arseneault, Paul Joncas, Mary Ellen Beaulieu, Hélène Grenier, Gaston Bouchard, Élaine Nadeau et Suzanne Hébert-Villeneuve. (Absents: Émilien Villeneuve, Pierre Caron, Suzan Arsenault et Reina Savoie Jourdain.)

 

Partager cet article