Une route sans fin prend de l’ampleur sur la Côte-Nord

Par 12:00 AM - 04 mai 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau, le 4 mai 2015 – Pour sa 11e édition, la randonnée cycliste Une route sans fin prend de l’ampleur sur la Côte-Nord. Avec l’ajout d’un nouveau parcours à Sept-Îles, c’est un total de 100 km qui sera parcouru pour les jeunes en difficulté les 5 et 6 juin prochain.

Roxanne Simard

Organisée par l’Association des centres jeunesse du Québec, cette randonnée provinciale se déroulera le 5 juin à Baie-Comeau et le 6 juin à Sept-Îles. Près de 200 usagers, intervenants, accompagnateurs et partenaires du Point de service du Centre de protection et de réadaptation de la Côte-Nord (CPRCN) devraient prendre part à l’événement dans la région.

«C’est un défi sportif, mais qui va au-delà de l’activité physique. Je sais que nos jeunes en difficulté ont souvent besoin de défis et cette activité leur permet de se dépasser d’une très belle façon», a expliqué France Imbeault, coordonnatrice régionale de l’événement.

Dans la région, la clientèle en dépendance, déficience physique et intellectuelle et troubles du spectre de l’autisme s’ajoute à celle des programmes jeunesse pour ce défi. «Malgré leur différences, les usagers ont l’occasion de relever un défi commun les amenant à développer leur estime de soi. Il s’agit d’un événement rassembleur et je suis très heureux de le découvrir», a tenu exprimer Jeannot Michaud, nouveau directeur général adjoint des programmes sociaux et de réadaptation au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord.

Randonnée

Pour la première fois, la randonnée se déroulera en simultanée partout au Québec. Selon le représentant régional, Germain Huot, la caravane ne sera donc pas au rendez-vous cette année.

«Dix ans plus tard, le bébé sait marcher et chaque région est capable de maintenir et d’organiser le projet. De plus, ça va représenter des coûts en moins sans la caravane, donc c’est positif pour nous», explique-t-il.

L’argent amassé lors de cette randonnée sera versé entièrement à la Fondation du CPRCN, qui offre une aide financière et matérielle à sa clientèle, en plus des services. L’an passé, l’événement avait permis d’amasser 5 000 $ pour la Fondation.

Porte-parole

Puisque l’événement se déroule à deux endroits, le comité a décidé d’opter pour deux porte-parole afin de représenter l’événement, soit Steve Ahern à Baie-Comeau et Roger Vachon à Sept-Îles.

Étant directeur des écoles primaires Richard à Chute-aux-Outardes et Ste-Marie à Ragueneau, de même que directeur général du Drakkar de Baie-Comeau, M. Ahern n’en est pas à sa première implication auprès des jeunes. Toutefois, c’est justement dans le but de faire une différence qu’il a accepté le titre de porte-parole.

«Je viens d’un milieu défavorisé et il y a des gens qui m’ont donné une chance dans la vie. Je veux aider les jeunes en difficulté à avoir la même chance. C’est important d’avoir un modèle, donc je me suis dit : "pourquoi ne pas redonner au suivant?"», a-t-il affirmé.

 

Photo: Les membres du comité organisateurs: Manon Soucy, Steve Ahern, porte-parole, France Imbeault, coordonnatrice régionale, Line-Alix Martin, Geneviève Frigon, Germain Huot et Anna Dionne.

Partager cet article