Le compte à rebours commence pour le 9e Relais pour la vie

Par 12:00 AM - 20 mai 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau ­­– Le Relais pour la vie de la Société canadienne du cancer approche à grands pas à Baie-Comeau. Dans un peu moins d’un mois, plusieurs centaines de survivants et de marcheurs s’élanceront à l’assaut d’un circuit aménagé au parc des Pionniers pour une marche à relais de 12 heures.

Charlotte Paquet

L’objectif de la neuvième édition est fixé à 190 000 $. «C’est un objectif très réalisable», lance Pauline Blouin, présidente du comité organisateur de l’événement qui, cette année, fait équipe avec Stéphanie Tremblay à la présidence d’honneur. En 2014, la récolte a atteint 215 000 $. Le record de tous les temps a été enregistré en 2013 avec un montant de 232 000 $ amassés au terme d’une campagne menée par Luc Dionne à la présidence d’honneur.

Pas moins de 57 équipes seront du prochain Relais pour la vie 2015. C’est une de moins que l’objectif fixé par la Société canadienne  du cancer pour Baie-Comeau, mais un recul de trois par rapport au souhait de Mme Blouin. «On a monté jusqu’à 60, mais il y a eu trois désistements», note-t-elle, en ajoutant que de tels abandons surviennent à chaque année. En 2014, 62 équipes étaient de la partie. Il n’est pas trop tard pour se regrouper afin de prendre part à l’événement, insiste la présidente.

Même s’il y a une baisse du côté de leur nombre, les équipes sont particulièrement nombreuses, cette année, avec en moyenne de 12 à 15 marcheurs chacune. Il y en a même qui comptent de 18 à 20 membres. On est passablement loin du minimum de 10 marcheurs par équipe, précise encore la présidente. Il ne faut pas perdre de vue que plus de marcheurs par équipe veut dire aussi plus de dons amassés.

Le grand soir

Le coup d’envoi de la traditionnelle marche pour combattre le cancer sera donné à 19 h, le soir du 13 juin. Elle sera précédée de quelques activités devant la grande scène du parc des Pionniers, dont la cérémonie d’ouverture.

Le porte-parole officiel de l’événement à Baie-Comeau, l’animateur sportif  du réseau TVA, Dave Morissette, espère être sur place, dans sa ville natale, pour le signal de départ. Une confirmation est toujours attendue.

La cérémonie des luminaires, au cours de laquelle des participants et des gens du public allument des lampions au nom d’un proche, qu’il ait gagné ou perdu sa lutte contre le cancer, se tiendra à 22 h, comme à l’habitude. Ces luminaires ceinturent le circuit de marche. Il s’agit toujours d’un moment particulièrement émouvant. Il n’est pas rare de voir des larmes perler aux yeux de certains.

L’immense cœur tout en luminaires au nom de Patrice Tremblay, installé l’an dernier par ses parents et amis, a fait des petits. «Cette année, quatre équipes ont demandé de faire des hommages particuliers», souligne Mme Blouin. Reste maintenant à savoir quelle forme ils prendront.

Des artistes bénévoles se relaieront une fois de plus sur la grande scène extérieure pendant la soirée et sous le chapiteau pendant la nuit, histoire de divertir les participants. Parlant de bénévolat, faut-il rappeler le travail inlassable d’une armée de personnes dans les mois précédant le Relais pour la vie, lors de l’événement comme tel et même dans les jours suivants. Sans eux, rien ne serait possible.

 

Photo: La fébrilité commence à gagner Pauline Blouin à l’approche du Relais pour la vie, le 13 juin. On l’aperçoit ici en action lors du dévoilement du résultat de l’édition 2014, auquel quelques milliers de dollars se sont ajoutés après.

 

Partager cet article