Le Parc Nature aménage un jardin d’oiseaux unique au Québec

Par 12:00 AM - 25 mai 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Le Parc Nature de Pointe-aux-Outardes vient d’amorcer l’aménagement d’une attraction unique au Québec, en l’occurrence un jardin d’oiseaux conçu en fonction des plantes à privilégier pour attirer telle ou telle espèce d’oiseau.

Charlotte Paquet

«Ça n’existe pas ailleurs au Québec, car il est conçu vraiment en fonction des oiseaux que ça peut attirer», assure le directeur général du parc, Denis Cardinal, dont le nom de famille est prédestiné puisqu’il voue une véritable passion à l’ornithologie. Le coût du projet se chiffre à 90 000 $. Il est financé par plusieurs partenaires.

D’inspiration médiévale, le jardin réunira divers petits habitats favorables à différents oiseaux. Les visiteurs pourront ainsi apprendre à recréer chez eux des écosystèmes attractifs pour la faune ailée. Comme le mentionne M. Cardinal, pendant qu’une telle plante attirera les chardonnerets ou les sizerins, d’autres seront une manne pour les colibris.

La réalisation du projet provient d’un constat fait par le directeur général sur la menace à la biodiversité entraînée par la perte d’habitats. «Les forêts disparaissent, les marécages aussi», cite-t-il à titre d’exemple. En recréant de petits habitats dans le jardin d’oiseaux et en encourageant la population à faire de même, il espère agir pour contrer ce phénomène.

Aménagé dans le secteur de la forêt de pins rouges, le jardin d’oiseaux accordera aussi une belle place à l’interprétation sur les insectes. Une énorme voilière à papillons y sera installée. L’accent sera mis sur les papillons qu’on retrouve sur la Côte-Nord.

Nichoirs pour camper

Le Parc Nature a un autre beau projet dans ses cartons, mais il attend toujours le financement nécessaire. Il s’agit de la construction de cinq nichoirs géants qui deviendront une nouvelle forme d’hébergement inusité.

«Les gens vont pouvoir coucher dans des cabanes à oiseaux géantes. Ce sera comme du prêt-à-camper, mais au lieu d’une tente, ce sera une cabane d’oiseaux tout en cèdre», souligne M. Cardinal. Les entreprises manicoises Fabrication Lam et Au passé recomposé sont les conceptrices de la formule.

Programme estival

L’ouverture officielle de la saison 2015 du Parc Nature est prévue le 6 juin. Les prochains mois promettent. «On offrira plusieurs activités diversifiées. On veut que ce soit très dynamisant pour la population de la région, les visiteurs et familles», prévient M. Cardinal.

Un premier événement se déroulera cependant dès la fin de semaine prochaine avec la tenue du Festival des oiseaux migrateurs de Manicouagan, sous la responsabilité d’Andray Gagné, un ancien Baie-Comois qui demeure aujourd’hui à Montréal. Il s’agit d’une quatrième édition pour ce rendez-vous qui propose une panoplie d’activités orientées autour de la migration des oiseaux.

Le coup d’envoi du 6 juin prendra la forme non seulement d’une journée, mais aussi d’une nuit portes ouvertes. Le club d’astronomie tiendra une activité d’observation du ciel en soirée. Un volet de découverte et d’identification des batraciens est également prévu.

Parmi les nombreux événements planifiés pour les prochains mois, citons une soirée d’observation des insectes et des papillons nocturnes le 25 juillet, le Kitefest et sa journée d’activités familiales du 31 juillet au 2 août, la Journée amusement avec les sciences le 15 août, la cueillette et la dégustation de champignons le 23 août et la journée mycologique le 26 septembre.

Le Parc Nature offre en tout temps des expéditions pour la découverte du marais salé, des visites guidées des écosystèmes du parc et des visites guidées du circuit d’interprétation de la culture innue.

 

Photo: Les travaux d’aménagement du jardin d’oiseaux viennent de commencer au Parc Nature de Pointe-aux-Outardes. (Courtoisie Parc Nature de Pointe-aux-Outardes)

Partager cet article