Société historique: Nouvelle exposition sur le Colonel McCormick

Par 12:00 AM - 25 mai 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau – La Société historique de la Côte-Nord présentera une nouvelle exposition sur le Colonel Robert McCormick, afin de souligner le 100e anniversaire de sa première visite sur la Côte-Nord. Une occasion en or de découvrir une nouvelle facette du fondateur de Baie-Comeau, de Franquelin et de Port-Cartier.

Roxanne Simard

En 1915, le Colonel Robret McCormick mettait le pied sur la Côte-Nord, plus précisément à Port-Cartier. En plus de marquer les 100 ans de sa première visite, l’année 2015 représente aussi le 60e anniversaire de son décès et le 135e de sa naissance.

«Il fallait souligner cet événement, parce que des 100e anniversaires sur la Côte-Nord, on n’en a pas beaucoup! Normalement on réalise une exposition tous les deux ans, mais dans ce cas-ci on a fait exception pour tomber pendant le 100e», lance Catherine Pellerin, directrice-archiviste à la Société historique de la Côte-Nord.

C’est donc une exposition bilingue de type biographique sur la vie du fondateur de Baie-Comeau qui sera lancée lors de la saison estivale 2015. Les visiteurs pourront y trouver des documents d’archives, des photos, quelques artefacts et même des vidéos. Une recherche de deux ans a été nécessaire pour construire cette exposition.

«Grâce aux archives de la compagnie de papier, nous avons un film qui date de 1929. C’est très rare de voir des images aussi anciennes de Baie-Comeau, donc ça va être une des choses qui risquent de piquer la curiosité des gens», précise-t-elle avec passion.

Étant axée sur l’histoire de Baie-Comeau, l’exposition offrira une plus-value pour la Ville, sans compter qu’elle sera un attrait intéressant pour les croisiéristes.

La vie du Colonel

Selon Mme Pellerin, cette exposition permettra de connaître cet homme visionnaire et intrépide sous un autre jour. «Le Colonel, c’est plus que le journal et la radio. Il gérait aussi un volet agricole dont s’occupait sa femme. […]C’est sa jeunesse qui l’a formé pour être ce qu’il est et surtout ce qui l’a amené à venir ici», explique-t-elle.

Grâce au Centre d’archives de Chicago, l’équipe de recherche de la Côte-Nord a eu la chance de mettre la main sur de nombreuses photos de sa jeunesse et de sa famille. Cette collaboration a aussi permis à la directrice-archiviste de découvrir à quel point les Américains n’ont pas du tout la même vision de ce personnage.

«Il était traditionnel, conservateur et très controversé aux États-Unis. On dirait presque qu’on ne parle pas du même personnage», note-t-elle.

L’exposition sera présentée cet été dans les locaux de la Société historique de la Côte-Nord et probablement au pavillon Mance cet automne.

Photo : Fonds QNS, Société historique de la Côte-Nord

Partager cet article