Hydro-Québec tourne une page d’histoire

Par 12:00 AM - 09 juin 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Une page d’histoire a été tournée avec les célébrations du 50e anniversaire de la centrale Jean-Lesage (Manic-2), où plus de 250 personnes ont pris part aux festivités.

Roxanne Simard

Le 50e anniversaire de la mise en service de la centrale Jean-Lesage est un événement historique qu’Hydro-Québec désirait souligner en compagnie d’employés, de retraités et bien entendu de la population en général.
«C’est une façon pour nous de montrer que nous sommes fiers de nos installations et aussi de remercier les gens qui étaient là avant. C’est une centrale à la fine pointe de la technologie, qui vieillit bien et on veut que ça dure. Tout ça, c’est grâce à nos travailleurs.», explique Luc Routhier, chef des centrales de Baie-Comeau chez Hydro-Québec.

En matinée, une centaine d’employés et de retraités ont profité de l’événement pour faire découvrir la centrale à leurs parents et amis. «Je suis très content d’être là aujourd’hui et je voulais montrer ça à ma fille et mes petits-enfants, explique Pierre-André Marois, ancien employé de la centrale. J’étais chef mécanicien d’appareillage de 1986 à 1994 et c’était la meilleure période. Il y avait une belle ambiance de travail et beaucoup de camaraderie», précise-t-il.
Bien qu’il s’agisse des mêmes installations, M. Marois précise que le travail était bien différent à l’époque. «Il n’y avait pas beaucoup de normes de sécurité à l’époque. De plus, puisque les installations étaient neuves, il y avait beaucoup de choses à installer au début», ajoute le travailleur retraité. 

Visites bonifiées
En après-midi, le grand public a assisté à une cérémonie protocolaire résumant l’histoire de la centrale Jean-Lesage, puis à des visites guidées bonifiées. Le journal Le Manic a d’ailleurs eu l’occasion de parcourir les installations et de se rendre jusqu’à la crête de la centrale. Selon Hydro-Québec, près de 250 personnes ont répondu à l’invitation.

La centrale Jean-Lesage en chiffres…

7 : Le nombre d’années nécessaire pour la construction.

145 M$ : Le coût total de la construction de la centrale.

1 097 000 m3 : La quantité de béton utilisée pour réaliser les installations, ce qui représente un trottoir de six pieds de large du pôle Nord jusqu’à l’équateur.

2 600 : Le nombre d’employés qui ont travaillé pour la construction dans les années 1963 et 1964.

1 : La première centrale du complexe Manic à avoir été complétée.

735 kilovolts : La centrale est la première au monde à avoir produit de l’électricité transportée par une ligne à 735 kilovolts en 1965.

2 : L’évacuateur des crues peut évacuer deux fois le volume d’eau des chutes du Niagara.

Crédit photo : Hydro-Québec

 

Partager cet article