La Ville porte secours à l’école Jean-Paul II

Par 12:00 AM - 07 juillet 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau – La Ville de Baie-Comeau accorde un congé du paiement d’électricité d’un an à l’école Jean-Paul II pour l’année 2015-2016, ce qui représente une aide financière de 55 000 $.

Roxanne Simard

Le président du conseil d’administration de l’école Jean-Paul II, Philippe Dumont a fait une présentation des plus complètes devant le conseil municipal lors de la séance du lundi 6 juillet, afin de convaincre les conseillers de sauver la seule école privée de Baie-Comeau, qui souffre d’un déficit de près de 300 000 $.

Accompagné par une trentaine de parents, M. Dumont a mis l’emphase sur la situation exceptionnelle de l’école, qui embauche vingt employés. Il a aussi précisé l’importance de laisser le choix aux parents ainsi que les efforts déployés pour trouver l’argent nécessaire depuis quelques semaines.

«Ce n’est pas tout le monde qui joue au golf et vous l’avez aidé et c’est la même chose pour l’Église Sainte-Amélie et le Drakkar. Je crois que l’école privée est importante au même titre. C’est difficile de convaincre les entreprises de nous aider si la Ville n’embarque pas», a-t-il expliqué.

Quelques questions sur les efforts à faire pour relever l’école ont aussi été posées à M. Dumont, qui a pu expliquer la volonté de l’école de créer de nouveaux programmes et de nouvelles concentrations.

Après une discussion en huis clos et une recommandation du maire, les conseillers ont accepté d’offrir le congé de paiement, tout en précisant avoir été impressionnés par la présentation de M. Dumont. «C’est une école de qualité, qui offre un grand service à tous les citoyens et c’est aussi une entreprise. Dans la morosité qu’on vit actuellement, la moindre petite entreprise qui peut être aidée doit être aidée», a déclaré le maire.

Une aide financière de 55 000 $ plus taxes sera donc accordée pour 2015-2016, à même le budget discrétionnaire, sur preuve de paiement des factures d’électricité.

«Je suis super content! On laisse le choix aux parents et on sauve 20 emplois donc c’est une belle victoire. Ça va nous laisser le temps de mettre en place de nouvelles façons d’attirer les élèves en 2016-2017», a-t-il lancé après avoir obtenu la confirmation de l’aide financière.

Partager cet article