Chantale Girard, 41 ans au service de Postes Canada

Par 12:00 AM - 21 août 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Au service de Postes Canada pendant 41 ans, Chantale Girard a été témoin de l’évolution du système postal dans la région. Ayant œuvré comme maître de poste à Colombier puis à Ragueneau, Mme Girard était une référence pour bien des employés des bureaux de poste voisins.

Roxanne Simard

Bientôt retraitée, Chantale Girard est plus que fière de parler de sa carrière chez Postes Canada, surtout que bien des choses ont changé depuis qu’elle a été embauchée, en 1974.

«Quand j’ai commencé à travailler pour Postes Canada, le timbre coûtait 0,08 $ et le livret de 25 timbres était à deux dollars! C’est incroyable quand on pense à ça, surtout que je gagnais 2,96 $ de l’heure», lance Mme Girard, encore surprise de voir comment les choses ont évolué en 40 ans.

En plus des méthodes de travail, qui ont grandement été modernisées, la façon dont les gens utilisent la poste n’est plus la même aujourd’hui.

«Il y avait bien plus de courrier à l’époque, surtout les lettres! Peut-être le double, parce qu’on avait deux arrivages par jour, soit un le matin et un en après-midi. Aujourd’hui, avec Internet, il y a moins de lettres, mais autant, sinon plus, de colis en raison des livraisons et des retours de commandes en ligne», précise-t-elle.

Virage informatique

Côté technologie, c’est en 2009 que le bureau de Ragueneau a vu son système se moderniser, changeant ainsi de A à Z les façons de travailler à Postes Canada. Ces modifications ont toutefois grandement simplifié la réalisation des tâches des employés, entre autres sur le plan de l’inventaire et de la facturation des différents types d’envois postaux d’après Mme Girard.

«Ç’a changé de façon assez radicale parce qu’avant, on faisait tout à la mitaine. Au début on était stressés d’avoir la nouvelle technologie, parce que c’était implanté dans les petits villages en premier. Étant donné qu’on avait moins de clients, c’était plus simple à régler s’il y avait un problème. Par contre, quand on l’a eue, on a trouvé ça merveilleux», raconte-t-elle.

Employée dévouée

Pendant 41 ans, Chantale Girard n’a jamais cessé d’aimer son travail. «J’ai vraiment adoré mon emploi! Ma plus grande fierté, c’est d’être devenue maître de poste à Ragueneau. Pendant les 12 dernières années, c’était vraiment mon bureau et j’avais le souci que tout soit bien fait. J’étais aussi devenue la personne-ressource parce que j’avais le plus d’expérience», lance-t-elle avec fierté.

Keven Thibeault, chef de zone locale chez Postes Canada, est celui qui a tenu à faire connaître le travail dévoué de Mme Girard, qui prend sa retraite le 21 août.

«Madame Girard est une employée modèle qui s’est dévouée auprès de notre secteur d’opération et auprès des résidents de la communauté de Ragueneau et de Colombier. Nous la remercions pour tout son engagement face à Postes Canada et nous lui souhaitons une belle retraite», a tenu à préciser M. Thibeault.

Partager cet article