MétéoMédia prévoit un automne dans les normales à Baie-Comeau

Par 12:00 AM - 09 septembre 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau – MétéoMédia prévoit un automne dans les normales à Baie-Comeau. Il faut cependant s’attendre à une météo en dents de scie puisque des extrêmes de froid et de chaleur sont dans l’air pour la fin septembre et le mois d’octobre, selon la météorologue Christina Huang.

Charlotte Paquet

Après des températures douces et même au-dessus des normales observées au cours des deux premières semaines du mois de septembre, une poussée d’air froid est anticipée pour la fin septembre et le début octobre. «On rentrera alors un peu dans l’hiver», indique Mme Huang.

Les gens de la grande région de Baie-Comeau doivent s’attendre à des variations extrêmes de températures pendant l’automne. Comme le mercure va varier beaucoup et pendant de longues périodes, on peut prévoir que l’on retiendra davantage les extrêmes de froid puisque l’être humain est ainsi fait. En fin de compte, l’automne sera tout de même dans les normales météo sur une période de trois mois.

Fait à noter, la normale du mois de septembre se situe à une température moyenne de 10 degrés Celsius, celle d’octobre à 4 degrés et celle de novembre à -2 degrés.

Précipitations

Du côté des précipitations, Dame Nature devrait aussi être égale à elle-même. Par contre, la météorologue s’attend à de grandes quantités de pluie à la fois, plutôt qu’à un peu de pluie pendant plusieurs journées. Pour septembre, octobre et novembre, les normales se chiffrent respectivement à 86 mm, à 95 mm et à 96 mm pluie et neige confondues.

Les premiers flocons sont normalement aperçus au début octobre. D’habitude, il faut attendre entre le début et la mi-novembre pour observer une accumulation de cinq centimètres de neige, qui disparaît rapidement.

La neige restera au sol normalement vers la fin de novembre ou le début de décembre.

Un été des Indiens?

Interrogée sur les chances qu’on a de vivre un été des Indiens à Baie-Comeau cet automne, Mme Huang rappelle que cela reste très possible.

Rappelons que l’appellation, qui tient plutôt du folklore québécois, fait référence à un premier gel au sol suivi de trois journées consécutives avec des températures au-dessus des normales.

Même si on prévoit l’entrée de l’air froid pour la fin de septembre ou le début d’octobre, il faudrait tout de même que le mercure descende sous la barre de zéro degré Celsius. La proximité du fleuve Saint-Laurent, qui vient tempérer le climat, pourrait rendre la chose plus difficile.

Comment prévoir?

En météorologie, comment peut-on prévoir ainsi la météo des mois à l’avance? La météorologue de MétéoMédia l’explique de trois façons principalement. Premièrement, elle mentionne les modèles météo des saisons, dont on tient compte par l’entremise de programmes informatiques. Deuxièmement, les phénomènes climatiques du moment sont analysés. El Niño, qui vient augmenter la température de l’océan Pacifique, en est un bon exemple. Le troisième aspect touche la température des océans en général. «Ce sont les trois facettes qui nous intéressent le plus, car ça affecte notre patron météo», indique Mme Huang.

El Niño influence aussi le courant-jet, des vents très forts en altitude qui affectent les températures. «Si le courant-jet se situe plus au nord de Baie-Comeau, ça aide le temps chaud à remonter des États-Unis», explique la spécialiste.

Photo: Christina Huang, météorologue à MétéoMédia, prédit pour Baie-Comeau un automne avec des températures en dents de scie sur de longues périodes.

Partager cet article