Rapport du maire : la hausse des taxes sera inévitable en 2016

Par 12:00 AM - 17 novembre 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Après un gel de deux ans, la Ville de Baie-Comeau n’aura pas le choix d’imposer une hausse de taxes en 2016. Les contribuables du secteur résidentiel seront touchés de plein fouet puisque les valeurs inscrites au nouveau rôle triennal 2016-2018 bondissent de 11,5 % tandis que celles du secteur industriel diminuent plutôt de 15,5 %, le tout associé à une stabilité du côté commercial.

Charlotte Paquet

Même si la préparation des prochaines prévisions budgétaires n’est pas tout à fait terminée, le maire Claude Martel a profité du dépôt de son rapport annuel sur la situation financière de la municipalité pour dresser la table en vue de leur adoption le 14 décembre.

Le taux de la taxe foncière de 1,68 $ par tranche de 100 $ d’évaluation sera revu à la baisse pour amoindrir l’impact de la hausse de la valeur des propriétés. Le nouveau taux devra cependant être fixé en tenant compte de l’indexation du coût de la vie et de la chute de l’évaluation des grandes entreprises. La quasi-absence de nouvelles constructions à Baie-Comeau se fera aussi ressentir.

L’aluminerie Alcoa et la papetière de Produits forestiers Résolu perdent au total 43 M$ de leur valeur en raison, d’une part, de la fermeture des deux séries de cuves Söderberg et, d’autre part, de l’arrêt définitif de deux machines à papier. À elles seules, les deux industries paient actuellement l’équivalent de 30 % des revenus de taxes de la Ville. Avec la baisse de leur évaluation en 2016, la donne changera.

« Le contexte mondial du marché de l’aluminium et du papier journal nous oblige à contribuer à l’effort de rationalisation des dépenses de nos deux poumons économiques, contrairement aux années passées où le secteur industriel arrivait à compenser la hausse des valeurs des résidences lors de dépôt de rôle d’évaluation. En 2016, le secteur résidentiel devra supporter seul les effets de cette hausse des valeurs », indique le maire dans son rapport.

M. Martel insiste d’ailleurs sur le fait qu’il ne faut pas voir de façon négative l’augmentation de l’évaluation des résidences. Il rappelle aussi que l’évaluation de certaines propriétés demeurera au beau fixe ou même diminuera. Ce n’est donc pas tous les contribuables qui encaisseront une hausse de leur compte de taxes.

Trois aspects

Comme l’explique l’élu, la préparation des prévisions budgétaires 2016 s’effectue avec, en toile de fond, la diminution des dépenses, le transfert d’une partie du surplus accumulé et l’augmentation des revenus de taxes découlant de la plus-value du secteur résidentiel.

Après avoir réduit ses dépenses de 1,2 M$ en 2015, la Ville se prépare encore à supprimer plus de 1 M$ dans l’ensemble de ses services en 2016. Les dépenses totales devraient alors se situer à 63,8 M$.

Par ailleurs, la municipalité devra encore une fois piger dans son surplus accumulé pour équilibrer son prochain budget. Ce surplus oscillera autour de 3 M$ à la fin de 2015. Rappelons qu’un montant de 3,3 M$ (500 000 $ de plus que prévu) a dû y être puisé en 2015 pour éviter une hausse du compte de taxes.

Au cours des dernières années, Baie-Comeau a fait face à une diminution importante de ses revenus en raison notamment du pacte fiscal transitoire du gouvernement du Québec, de la perte de compensation à la suite de la vente du barrage McCormick et des contestations du rôle d’évaluation 2013-2015.

Partager cet article