MAVIE tente une campagne de financement originale

Par 12:00 AM - 19 novembre 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Le projet MAVIE s’associe à des commerçants de la Manicouagan pour la tenue d’une campagne de financement nouveau genre, le 3 décembre, à l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées.

Charlotte Paquet

MAVIE, l’acronyme de Mouvement pour l’accomplissement, la valorisation, l’intégration sociale et l’émancipation des personnes handicapées, cherche ainsi à se faire connaître et à recueillir de l’argent pour soutenir la réalisation d’activités auprès de sa clientèle, constituée de jeunes adultes de 21 ans et plus atteints d’une déficience physique ou d’une déficience intellectuelle avec ou non un trouble du spectre de l’autisme.

Ainsi, en plus de la Régie de gestion des matières résiduelles de Manicouagan, le Manoir du Café, la brochetterie Chez Gréco, l’Uzumaki et la Microbrasserie St-Pancrace participent chacun à leur façon à la campagne de financement. Pour certains, l’engagement se limite à la journée du 3 décembre. Pour d’autres, il couvre une période plus longue.

À titre d’exemple, la microbrasserie sortira le jour même une nouvelle bière, la 1991, une Red Ale fumée, et 1 $ par pinte sera versé à MAVIE pour les 1 200 litres du brassin. De plus, du 3 au 6 décembre, les gens pourront se rendre au magasin de réemploi Phase 2 où se retrouveront une petite collection de meubles transformés et des articles faits à la main par les participants du programme.

Pour la première édition de cette campagne de financement, l’Association des handicapés adultes de la Côte-Nord, qui chapeaute le projet MAVIE a limité à sept le nombre de partenaires sollicités (deux ont refusé) et ne s’est pas fixé d’objectif de dons. « On ne s’est pas arrêté aux chiffres, mais à la visibilité », explique Stéphanie Jourdain, de l’Association, en précisant que, dans la communauté, les gens ignorent le bénévolat effectué par les participants.

 

 

Photo : Le Manic

Partager cet article