Compressions dans les CPE : le maire Imbeault prend le bâton du pèlerin

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 03 février 2016
Temps de lecture :
????????????????????????????????????

Joseph Imbeault, maire de Ragueneau.

Baie-Comeau – Le maire de Ragueneau, Joseph Imbeault, joint sa voix aux défenseurs du réseau des Centres de la petite enfance (CPE) au Québec en dénonçant les compressions additionnelles de 120 M $ que le gouvernement veut y faire.

M. Imbeault prend le bâton du pèlerin en pensant plus particulièrement à Magimuse, le petit CPE de 44 places en installation à Ragueneau. Déjà, les coupes de l’année en cours ont fait mal. Il ose à peine envisager les impacts de la réduction de financement prévue pour 2016-2017. « Là, je pense qu’au niveau des services éducatifs aux enfants, ça va faire mal. Ça me préoccupe », indique l’élu.

De l’avis de M. Imbeault, les petits CPE comme celui de Ragueneau sont encore plus vulnérables que les plus gros quand le financement est réduit. Le conseil municipal de l’endroit adoptera d’ailleurs une résolution, en février, demandant au gouvernement du Québec de surseoir à sa décision de sabrer encore dans le réseau. « Les CPE sont à bout de souffle. C’est le temps que ça arrête », affirme le maire.

Grand rassemblement

Le dimanche 7 février, des rassemblements se tiendront dans toutes les régions du Québec pour dire au gouvernement que les CPE ne peuvent plus assumer des compressions additionnelles. À Baie-Comeau, le rendez-vous est fixé à 10 h dans le stationnement du Centre Laflèche, près du Pignon glacé.

Partager cet article