Mélodie sélectionnée au sein de l’Équipe Relève du Québec

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant

Baie-Comeau – La judoka Mélodie Gagnon vient de franchir une autre belle étape de sa carrière sportive en étant sélectionnée au sein de l’Équipe Relève du Québec

La combattante de 15 ans (elle en aura 16 au mois de mai) a reçu la confirmation de sa nomination au cours des récentes semaines et flotte encore sur un nuage à la suite de cette belle marque de confiance.

« Faire partie de l’équipe Relève a toujours représenté un objectif. J’y croyais peut-être plus pour l’an prochain ou dans deux ans et j’avoue que c’est un très grand honneur », a confié fièrement l’étudiante de 4e secondaire à la polyvalente des Baies.

Ses excellents résultats sur la scène élite et sa progression constante sur les tatamis ont toutefois devancé les plans et ce n’est pas la dynamique judoka qui va s’en plaindre. Bien au contraire.

« Il y a plusieurs critères et facteurs à respecter. Je vais avoir l’opportunité de compléter mes études secondaires à Baie-Comeau. Dans deux ans, je devrai toutefois me rapprocher de Montréal afin de m’entraîner au Centre de l’Excellence situé dans le Stade Olympique ».

Gonflée à bloc

Active dans la discipline depuis maintenant 11 ans, Mélodie n’a jamais lâché prise et n’a vraiment pas l’intention de le faire dans un avenir rapproché. « J’espère me rendre le plus loin possible et cette nouvelle ne fait que m’encourager davantage à travailler encore plus fort », a-t-elle ajouté sur un ton très déterminé.

La protégée du senseï Robin Gagné est reconnue pour sa rigueur et sa grande détermination. Au fil des années, Mélodie a vu plusieurs compatriotes passer par le même chemin qu’elle s’apprête à entamer et tentera de s’en inspirer.

Les Patrick Gagné (Excellence), Jacob Valois (Excellence), Mina Coulombe (Élite) et David Collin (Relève) constituent de très beaux exemples. « Pour moi, ils représentent des modèles à suivre et je sais qu’ils seront là pour m’aider quand j’en aurai besoin. C’est vraiment motivant ».

Tout en savourant chaque instant de cette sélection, l’athlète de la division U18, moins 57 kilogrammes ne ralentit pas la cadence à l’entraînement pour autant. L’agenda de compétitions lui prévoit un très gros mois d’avril qui commencera par le Championnat provincial présenté à Victoriaville, dans la région des Bois-Francs, les 2 et 3 avril.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des