Ernest Bourgeois reçoit une rare décoration

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 29 mars 2016
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Un ancien citoyen de Baie-Comeau, Ernest Bourgeois, vient de recevoir la médaille de l’Ordre national de la Légion d’honneur française. Il s’agit d’une décoration exceptionnelle.

Accompagné des Forces armées canadiennes, le consul général de France à Québec, Nicolas Chibaeff, a décerné la médaille à cinq vétérans de la Deuxième Guerre mondiale, le 22 mars, dans le cadre d’une cérémonie tenue à la Maison Paul-Triquet de Québec, une résidence d’accueil pour les vétérans.

Membre de la Légion royale canadienne à Baie-Comeau, Jean Saint-Laurent confirme le caractère exceptionnel de l’Ordre national de la Légion d’honneur française. Selon lui, aucun vétéran domicilié sur la Côte-Nord n’a encore reçu pareil honneur. « Au Québec, c’est sûr que c’est rare. Pour nous, c’est une médaille étrangère, ça vient de la France », souligne M. Saint-Laurent.

Enrôlé à 15 ans

Aujourd’hui âgé de 92 ans, M. Bourgeois est né en Ontario. Il était âgé de 15 ans lorsqu’il s’est enrôlé dans l’armée en compagne de son frère Rhéal. « Ce qu’Ernest a vécu durant les 10 ans de sa vie qu’il a donnés à l’armée restera en grande partie des secrets bien gardés, car il disait souvent à ses enfants que ce n’était pas des histoires à leur raconter », peut-on lire dans l’hommage qui lui a été rendu pendant la cérémonie.

Au début de sa carrière de militaire, M. Bourgeois a fait partie des premières lignes de l’infanterie. Plus tard, il a œuvré comme mécanicien dans le 3e régiment Anti-Tank de l’armée canadienne lors du débarquement en Normandie. Une mission secrète, à laquelle il a participé en Normandie en compagnie d’une poignée de soldats, a marqué la fin de son passage dans l’armée.

En affaires

Ernest Bourgeois s’est installé à Baie-Comeau (dans l’ex-ville de Hauterive) en 1953. Il est venu y rejoindre son frère Georges pour se lancer en affaires sous le nom Bourgeois Amusement, commerce spécialisé dans la vente et la réparation d’appareils électroniques et de machines de jeux.

Une dizaine d’années plus tard, M. Bourgeois a ouvert Amusement Étoile, qui faisait notamment dans les machines à boules, les machines à cigarettes et les jukebox et tables de billard. Il a aussi été propriétaire d’autres commerces, notamment un casse-croûte et une tabagie. L’Ontarien d’origine a rencontré sa femme à Baie-Comeau. Le couple a eu huit enfants.

Partager cet article