Robert Arsenault invite les cyclistes à partir à l’aventure

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 07 avril 2016
Temps de lecture :

Baie-Comeau – La 13e édition de la Randonnée Vélo Santé – Alcoa aura lieu du 26 au 28 août. Près de 75 cyclistes multiplieront les coups de pédales sur 300 km afin d’amasser des fonds pour la Fondation de la santé et des services sociaux de Manicouagan. Le Président d’honneur de l’événement-bénéfice, Robert Arsenault, a bien l’intention de combler bientôt la quinzaine de places toujours libres.

Le copropriétaire de Arsenault Pneus et Mécanique et cycliste aguerri, Robert Arsenault a accepté l’invitation de la Fondation de coiffer le titre de président d’honneur en 2016 de son activité de financement la plus importante. « Je suis un passionné de vélo depuis une quarantaine d’années », reconnaît l’homme, qui vient de fêter ses 50 ans.

Il n’avait qu’une dizaine d’années lorsqu’il a goûté au vélo. Il se souvient des critériums auxquels il participait alors qu’il était enfant et adolescent. Tant le vélo de route que le vélo de montagne lui plaisent. En le choisissant comme président d’honneur, la Fondation veut reconnaître son apport pour la cause, mais aussi ses qualités humaines, son espièglerie et son amour des gens, explique France Lévesque. Le cycliste en sera cette année à sa neuvième participation à la Randonnée Vélo Santé.

« La Randonnée, c’est comme une famille dont le party de Noël serait à la fin août. C’est comme un Club Med, mais c’est nous qui faisons les G.O. », illustre Robert Arsenault avec entrain, en rappelant tout le plaisir associé à l’aventure.

Table d’opération

Au-delà du côté festif de la chose, les cyclistes doivent vendre chacun 500 billets à 5 $ l’unité. Les fonds recueillis permettent la réalisation d’un « projet-santé », qui, souvent, va avoir une influence sur le recrutement et la rétention de médecins spécialistes. Cette année, l’acquisition d’une table d’opération orthopédique est dans la mire de la Fondation et son coût se situe à 126 000 $.

Les chirurgies orthopédiques ont considérablement augmenté au cours de la dernière année à l’Hôpital Le Royer, grâce à la présence de deux orthopédistes à temps complet.

Or, la table d’opération actuelle est désuète et ne comporte pas de système manuel en cas d’une panne du système électrique. En plus de corriger cette lacune, la nouvelle table permettra aussi différents positionnements du patient.

De différents niveaux

La Randonnée Vélo Santé ne s’adresse pas qu’aux pros de la trempe de Robert Arsenault. Les participants sont de différents niveaux. Ils sont répartis dans six pelotons selon leur vitesse moyenne. La plus basse est de 20 km/h, ce qui est réalisable par la plupart des cyclistes, moyennant une certaine préparation de base.

Ambassadeur et inconditionnel de l’événement, le président d’honneur insiste sur son côté rassembleur. Il en ajoute : « C’est un incitatif à s’entraîner et à maintenir notre forme, c’est une activité au service d’une noble cause : la Fondation de notre hôpital régional qui dispense des soins à toute la population de notre région ».

Robert Arsenault ne manque pas de rappeler aussi que la Randonnée Vélo Santé est aussi une occasion de faire connaître la Véloroute des Baleines.

Une première

Règle générale, il y a toujours eu plus de cyclistes intéressés à participer à la Randonnée que le nombre de places disponibles. Cette année, c’est différent, car plusieurs participants des 10 ou 12 éditions précédentes ont quitté les rangs. Il y avait bien 36 noms de nouveaux cyclistes sur une liste d’attente, mais à peine six sont finalement disponibles pour la fin août.

France Lévesque est confiante de combler les places disponibles d’ici un mois. « On en aurait besoin d’une dizaine, mais avec une quinzaine, on serait en dit-elle. « Des cyclistes, il y en a beaucoup, mais des cyclistes qui s’inscrivent et qui doivent aller chercher 1 500 $, il y en a moins », ajoute la directrice générale.

Partager cet article