Tim Hortons s’installe à Forestville

Par 12:00 AM - 03 mai 2016
Temps de lecture :

Forestville – C’est maintenant confirmé, Pascal Simard et Julie Tremblay, propriétaires des trois succursales Tim Hortons de Baie-Comeau, s’associent avec Martin Laointe de Forestville et annoncent la venue prochaine d’un nouveau restaurant Tim Hortons à Forestville.

Shirley Kennedy

Bien que le projet d’expansion a été confirmé l’automne dernier, les derniers détails de l’aventure ont été attachés il y a seulement une semaine. Les travaux du nouveau restaurant de 42 places assises jumelées à un service au volant sont déjà commencés. Celui-ci sera annexé au dépanneur Pétro Canada situé à l’entrée ouest de Forestville et propriété de Martin Lapointe.

« Nous sommes des gens travaillants et de défis. Nous avons déjà hâte de servir notre premier café à Forestville. Nous sommes convaincus que le restaurant aura du succès et nous croyons beaucoup en ce projet et ce depuis longtemps », mentionnent Julie Tremblay et Pascal Simard.

Investissement de 1,8 M$

Cette 732e succursale Tim Hortons nécessitera un investissement de 1,8 million de dollars des nouveaux partenaires d’affaires et permettra la création d’une quinzaine d’emplois. Les heures d’ouverture seront semblables à celles de la station d’essence, soit de 5 h à 23 h.

L’ouverture officielle est prévue avant les vacances estivales de la construction. Les travaux ont été confiés à Gauthier Construction du Saguenay, un entrepreneur qui fait partie des entreprises accréditées selon les normes strictes de Tim Hortons. Cependant, les propriétaires assurent qu’ils vont privilégier la main-d’œuvre régionale pour la réalisation des travaux en sous-traitance.

Pour le propriétaire du Dépanneur Pétro Canada de Forestville, cela représente un investissement majeur qui va au-delà du million de dollars depuis l’agrandissement de son entreprise et son déménagement sur la route 138 il y a 15 ans. «Je suis prêt à accueillir la clientèle et contribuer à la vitalité économique de la Haute-Côte-Nord», a conclu Martin Lapointe.

Partager cet article