Irvin Blais revient sur son parcours avec humilité

Par 12:00 AM - 20 mai 2016
Temps de lecture :

Sept-Îles – Avec un dixième album en main, « Pour la musique », Irvin Blais éprouve un réel plaisir à discuter de l’impressionnant parcours qu’il a eu jusqu’à maintenant dans le milieu musical. Malgré sa notoriété et son succès indéniables, l’auteur-compositeur-interprète est conscient qu’il ne peut rien tenir pour acquis et continue de s’investir corps et âme dans ce métier qui le passionne vraiment.

Éric Martin

Sans pour autant chercher à se renouveler, Irvin Blais se demande constamment si ses nouvelles chansons arriveront à rejoindre autant les gens qui le suivent assidûment. Je me demande toujours si le est le bon. Je me dis que, en chantant ce que vivent les gens au quotidien, il m’est plus facile de les rejoindre. Ils se sentent concernés par mes chansons. J’essaie de m’éloigner des mauvaises nouvelles », avance-t-il.

Ambassadeur du country au Québec, il dispose d’un répertoire qui arrive à toucher des gens de tous les âges.

La recette du succès

Cette qualité, il la considère comme l’une de ses plus grandes forces à ce jour. « Mon nom est maintenant une marque de commerce. Au départ, les gens payaient pour entendre mes chansons. Maintenant, ils le font aussi pour me voir, confie-t-il. J’ai réussi à les gagner. Cependant, cette relation demande à être entretenue ».

Engagé à sa manière, l’auteur- compositeur-interprète n’hésite pas à utiliser la tribune qui est mise à sa disposition pour dénoncer certaines situations qui l’irritent fortement. « Je le fais, mais je ne veux pas que ce soit lourd. Je veux surtout que les gens puissent retirer du plaisir de l’écoute de mes chansons. Je n’applique pas une seule et unique recette, mais j’ai trouvé ma signature », enchaîne celui qui se sent honoré d’avoir l’occasion de côtoyer des figures marquantes du paysage musical québécois.

En aucun temps il ne s’est imaginé qu’il en arriverait à se construire une telle notoriété. « Je demeure humble. Je me soucie d’être honnête envers les gens qui me suivent. Je veux continuer d’être respecté pour ce que je fais, soutient-il. Je n’ai pas envie de m’associer avec des gens qui sont malhonnêtes. Je les sens à des milles à la ronde ».

Un horaire bien rempli

Une chose est certaine, les prochains mois s’annoncent fort chargés pour l’auteur-compositeur-interprète, qui participera à différents festivals au cours de l’été. Il sera notamment présent au Festival country des Nords-Côtiers, qui prendra place à Pointe-aux-Outardes le 20 août.

Partager cet article